La Nazionale cale, un grand talent brésilien au Milan, … l’actu du 10/10

Bonsoir, voici l’actualité du football italien du 10 octobre 2018

La Nazionale accueillait ce soir contre l’Ukraine au Luigi Ferraris (Genoa/Sampdoria), les hommes de Mancini ont terminé sur un match nul 1-1 après avoir ouvert le score grâce à Federico Bernardeschi, servi par Alessandro Florenzi. Les Azzurri géraient bien leur match pendant la première mi-temps mais ont calé en seconde, ajoutez à cela une grande difficulté à marquer.

Leonardo Bonucci s’est exprimé sur son départ de la Juventus l’été 2017 et son retour à l’été 2018, en voici un extrait: « Mon départ? Ce n’était pas le bon choix, des choses s’étaient passée et ont touché mon orgueil, des choses personnelles et je n’étais pas assez fort pour passer outre cela. Avec le temps j’ai compris que ce n’était pas une bonne décision, motivée par mes émotions. Mon sentiment au retour? Quand je suis revenu dans le vestiaire, c’est comme si je n’étais jamais parti. La Juventus, c’est ma maison. La BBC? C’est une amitié, une harmonie professionnelle et humaine. Il faut ajouter le B de Buffon. Les sifflets? Mérités, tout comme les applaudissements et j’espère continuer comme ça. Devenir entraîneur? J’en rêve, et pour ça j’observe tous les entraîneurs que j’ai eu et je garde leurs secrets pour moi. J’aimerais entraîner un club important, comme la Juventus. »

Lucas Paqueta au Milan, on y est. D’après les brésiliens de Hora 1, le Flamengo confirme le transfert et des médecins du club milanais se rendent au Brésil. Selon Sky Sport, le salaire avoisinerait les 1,5M net par an, pour un contrat de 4 ans et demi. Enfin selon Di Marzio, bien que la clause libératoire soit de 50M, Leonardo aurait profité de ses bonnes relations pour négocier le transfert à hauteur de 35M + bonus.

Gianpiero Ventura est officiellement le nouvel entraîneur du Chievo Verona, lanterne rouge du championnat.

Aurelio De Laurentiis s’est confié au Corriere dello Sport au sujet de sa relation avec Ancelotti: « Il m’a dit qu’il pourrait rester 6 ans au Napoli. Avec lui, on vit un rapport humain, on discute avec amabilité. Et si je parle de football, il ne s’offense pas. Avant le match contre Liverpool, il m’a appelé à 7h du matin pour me dire qu’on gagnerait. »

Passons d’un président à un autre, Enrico Preziosi a taclé sèchement Ballardini ce matin: « Ballardini est mauvais, il ne sait pas aligner les joueurs sur la pelouse. » Ambiance.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s