L’école des champions : Lazio Primavera 2012-2013 : Où sont-ils maintenant ?

Pour ce quatrième article, nous vous rappelons que depuis 2010, les 2 premiers de chaque groupe étaient directement qualifiés en 1/4, les 2 suivants + les 2 meilleures équipes finissant 5e étaient eux qualifiés en 1/8e). Ensuite les 1/8e se jouaient en aller-retour également et à partir des 1/4 les équipes se jouaient en rencontre unique et sur un terrain neutre.

Qui a terminé champion cette année-là ?

La réponse est : la Lazio ! Les biancocelesti, emmenés par Alberto Bolloni, ont terminé 1er devant Catania (même nombre de points, mais vainqueur sur les rencontres directes). Ils sont venus à bout du Torino en 1/4, score final 1-0 grâce à un but de Cristiano Lombardi. Ils se qualifient pour la finale en éliminant le Chievo, bourreau de la Juventus, sur le score de 3-1 avec des buts de Milos Antic, Aurima Vilkaitis et Danilo Cataldi. Enfin, ils se retrouvent en finale contre l’Atalanta de Caldara, Conti et Gagliardini, un gros morceau donc. L’Atalanta fait partie des meilleurs du pays. Les biancocelesti ont malgré tout su remporter aisément le match sur le score de 3-0 avec des buts de Danilo Cataldi par deux fois et Mamadou Tounkara pour enterrer les derniers espoirs bergamaschi.

Où en est l’effectif aujourd’hui, en 2018 ?

Les gardiens 

Dans les cages, le titulaire est le même que celui de l’équipe première d’aujourd’hui… Thomas Strakosha ! Après avoir failli rejoindre la Roma, l’Albanais a finalement opté pour la Lazio. Guido Guerrieri, 16 ans à l’époque, est aujourd’hui le 3e gardien de l’équipe première.

strakosha.jpg
Thomas Strakosha

Tiziano Scarfagna est aujourd’hui sans club et Nicholas Di Piero joue en 4e division à Anagni, après une petite expérience en 3e division belge au RWDM.

Les défenseurs 

Sur les côtés, on retrouvait Gianluca Pollace à droite et Lorenzo Filippini à gauche. Le premier est maintenant sans club après avoir été prêté en Serie B, puis C, puis D (Salernitana, Gubbio, Racing Roma et Sicula Leonzio) ; le second, capitaine, est dans l’effectif de la Lazio mais est trop vieux pour jouer en Primavera (23 ans) et trop court pour jouer en Serie A. La paire Aurimas VilkaitisRiccardo Serpieri occupait le centre de cette défense. Le Lituanien avait été laissé libre après un prêt non concluant à la Nocerina, il avait trouvé un point de chute à Bastia (le club italien, pas le français) mais est tout de même sans club à l’heure actuelle. L’Italien porte aujourd’hui le maillot de Civitavecchia après avoir été libéré pour rejoindre Pavia en 2016.

Les autres défenseurs de l’équipe étaient Luca Crecco, aujourd’hui à Pescara, Amir Bilali retourné en Macédoine au FC Shkupi, Lorenzo Silvagni au SSD Cynthia en Eccellenza, Nico Paterni en Serie D à la Sammaurese, Tommaso Mazzei à Pineto Calcio, Emiliano Ilari à la Serpantara Bellagraolevano, Fabrizio Bianchi à la Valle del Tevere et enfin l’espagnol Antonio Luque au CR Bouzas en 3e division espagnole.

Les milieux de terrain 

Au milieu, il y avait le trio composé du Serbe Milos Antic et les Italiens Giammario Falasca et Danilo Cataldi. Le premier est aujourd’hui sans club après avoir été libéré pour rejoindre l’OFK Belgrade, puis une aventure à Chypre. Falasca est à Monterosi comme vous le savez depuis l’article sur la Roma 2011, et Cataldi est aujourd’hui dans l’équipe première de la Lazio, après avoir connu 2 prêts en 2017 au Genoa et Benevento pour mûrir.

cataldi.jpg
Danilo Cataldi

Claudio Andreoli est au Valle del Tevere comme Bianchi, Francesco Lucatelli semble avoir arrêté le football, Lorenzo Pace est en Serie D à l’Albalonga et Alberto De Francesco porte le maillot du Spezia Calcio en Serie B.

Les attaquants 

Le trio d’attaque était lui composé de Keita Baldé Diao à gauche, Francesco Vivacqua à droite et Mamadou Tounkara au centre. Comme vous le savez, Keita joue aujourd’hui à l’Inter après une pige à Monaco où il a été transféré grâce à son explosion à la Lazio lors de la saison 2016-2017. Vivacqua joue en Serie C à la Rende Calcio après une expérience à Taranto et une autre au Spartaks en Lettonie, Tounkara, formé à la Masia avant la Lazio, joue en 2e division suisse au FC Schauffhausen après être passé par Crotone, la Salernitana et un club albanais du nom de FC Flamurtari.

keita.jpg
Keita Balde

Parmi les autres attaquants, on en retrouve 3 qui sont maintenant sans club : Gianluca Alleva, Pedro Rosario et… Antonio Rozzi ! Autant les deux premiers ne montraient pas un potentiel assez grand, autant le troisième était lui considéré comme un grand espoir ! Les tifosi étaient tristes de le voir partir à la Castilla (Real Madrid) en 2013, où il ne joue que 10 matchs, n’étant même plus convoqués en 2e partie de championnat. En 2014, il retourne à la Lazio et est envoyé en prêt à Bari où il ne joue que 9 matchs, sans but. Pareil en 2015 à la Virtus Entella, 6 matchs, aucun but. Et c’est ainsi pendant encore 2 ans jusqu’à ce qu’il aille carrément passer un essai en Serie C à la Pistoiese qui finalement ne veut même pas de lui. Difficile à croire venant d’un jeune homme qui, en 2012, a connu son esordio avec la Lazio en Serie A (contre Milan) et en Europa League (contre l’Atletico Madrid).

Cristiano Lombardi, tout comme Filippini, fait partie de l’effectif actuel de la Lazio mais est jugé trop court pour prétendre à du temps de jeu. Cela pourrait tout de même venir en fonction du déroulement de la saison. Mattia Fiore joue à la Polisportiva Ciampino, Catalin Tira est retourné en Roumanie à Luceafarul Oradea et l’italo-uruguayen Gonzalo Barreto joue maintenant au Paraguay au Sportivo Luqueño.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s