L’école des champions, Primavera de la Roma 2010-2011: Où sont-ils maintenant?

Pour ce deuxième article, nous vous rappelons qu’à partir de 2010, les deux premiers de chaque groupe étaient directement qualifiés en quarts de finale. Les troisièmes et quatrièmes ainsi que  les deux meilleures équipes finissant cinquièmes étaient elles qualifiées en 1/8e). Les huitièmes de finale se jouaient alors en matches aller-retour et, à partir des quarts, les équipes s’affrontaient en rencontre unique et sur terrain neutre.

Qui a terminé champion cette année-là ?

La réponse est : l’AS Roma ! Entraînés par l’éternel Alberto De Rossi (le pèrede Daniele), l’équipe giallorossa a terminé première de son groupe avec 7 points d’avance sur le second, la Lazio. Et une différence de buts de +48 ! En 1/4, elle tombait contre le Milan de Simone Verdi et Mattia De Sciglio, et l’éliminait sur le score de 1-0 grâce à un but de Mattia Montini. En 1/2, elle affrontait le Genoa, champion en titre et bourreau de la Lazio au tour précédent, et arrive à s’en défaire en fin de match grâce aux buts de Luca Antei et, encore une fois, Mattia Montini. Elle se retrouve donc en finale contre le club de Varese, (qui avait frappé un grand coup en éliminant la Juventus 5-1). Menés 2-1 à la 80e, les romanisti ont pu compter sur un grand Mattia Montini ce soir-là, avec un but égalisateur inscrit à la dernière seconde ainsi que le but du titre pendant les prolongations !

florenzi-2011
Alessandro Florenzi

Où en est l’effectif aujourd’hui, en 2018 ?

Les gardiens 

Au poste de gardien titulaire, la Roma possédait Mirko Pigliacelli, 17 ans, qui s’était mis en lumière durant toute la compétition. Ce dernier est resté une saison de plus à la Roma avant de quitter le club pour Parme. Il est ensuite prêté à Sassuolo où il ne joue qu’un match, puis à Pescara où il n’en joue que trois, avant de changer de club à la mi-saison et rejoindre la Reggina, toujours en prêt. Il trouve alors de la continuité. La saison suivante, il est prêté avec option d’achat à Frosinone où il joue la moitié du championnat en rotation avec l’autre gardien Zappino, et où il obtient une promotion historique en Serie A. Acheté par les Ciociari, il quitte déjà Frosinone pour Pescara deux mois plus tard, où il partira directement en prêt à la Pro Vercelli (vous le remarquez aussi, ce problème en Italie ?). Il ira même jusqu’à être envoyé en prêt à Craiova, en Roumanie. Ce n’est donc pas le début de carrière rêvé pour celui qui était titulaire dans les équipes espoirs de la Nazionale. L’autre gardien de cette Primavera, Francesco Proietti Gaffi, a lui eu l’occasion de se montrer quelque peu la saison suivante avant d’être prêté en Serie C puis de se voir libéré de son contrat. Il défend aujourd’hui les cages de l’ASD Astrea, en 5e division.

Les défenseurs 

On commence par la droite de la défense avec le terzino, Stefano Sabelli, qui milite aujourd’hui pour Brescia en Serie B. Il avait été vendu par la Roma à Bari où il est resté trois ans, puis a connu un prêt à Carpi en Serie A qui n’a pas été concluant. Il se blesse gravement en mai 2017 (ligaments croisés antérieurs), ce qui le pousse hors des terrains pendant 6 mois. À gauche de la défense, on retrouve Paolo Frascatore, qui porte aujourd’hui le maillot de Carpi après avoir été laissé libre par la Roma en 2017. Il n’a connu que des prêts en Serie C puis B (Benevento, Pescara, Sassuolo, Pistoiese, Reggiana…) avant de rejoindre gratuitement SudTirol, puis Carpi. Lui n’a pas été épargné par les grosses blessures. Il n’en a connu que 2, mais deux blessures qui laissent des séquelles dans la carrière d’un joueur. Chacune l’a tenu au minimum sept mois hors des terrains. La charnière centrale était composée de Luca Antei, qui a rejoint Sassuolo après un beau prêt à Grosseto et porte maintenant le maillot de Benevento, ainsi que le Roumain Sebastian Mladen, qui milite aujourd’hui à Viitorul dans son pays natal, où il avait déjà été prêté par la Roma au début de sa carrière. Il a également connu une expérience en Serie C à Sud Tirol ainsi qu’au Portugal à Olhanense avant d’être laissé libre.

Les autres défenseurs de l’équipe étaient Federico Barba, qui avait été vendu puis racheté à Grosseto avant d’être définitivement vendu à l’Empoli où petit à petit il s’est imposé. Il a par la suite connu un prêt non concluant à Stuttgart en Bundesliga, puis a été vendu au Sporting Gijon en 2017 avant de revenir en Italie du côté du Chievo Verona. Alessandro Orchi a lui été vendu à Catanzaro et joue aujourd’hui à Milano City. Fabrizio Carboni, vendu à Feralpi Salò, joue aujourd’hui à Lecco en Serie C. Guglielmo Amendola est lui parti à Palestrina en Serie D tandis que Francesco De Prosperis est sans club depuis 2011.

Les milieux de terrain 

DP_AWmSXUAAImDP
Crédits Eleven Sports

Au milieu de ce 4-2-3-1, nous retrouvions en double pivot un duo de Leaders avec un grand L. Probablement les deux joueurs les plus talentueux de cette génération : Federico Viviani et Alessandro Florenzi ! Le premier, aujourd’hui à la SPAL et suivi de près par la Fiorentina, était le métronome de l’équipe, le regista, et distribuait le ballon aussi bien qu’il tirait les coup-francs. Luis Enrique l’a d’ailleurs fait débuter en pro avec la Roma… contre la Juventus. Neuf présences avec la Louve, et Viviani a dû faire ses valises pour partir en prêt. Luis Enrique voulait qu’il reste à Rome pour le faire progresser, mais suite au départ de l’Espagnol, Viviani devait trouver du temps de jeu ailleurs. En Serie B, à Padova, Pescara et Latina avant d’être vendu à l’Hellas, aujourd’hui il porte les couleurs de la SPAL en Serie A.

Le second est celui qui a le mieux réussi. En effet, après un prêt très concluant à Crotone, Florenzi est revenu à Rome plein de maturité et d’envie, et depuis il ne l’a plus quitté. Il avait fait ses débuts en 2011 en remplaçant… Francesco Totti. Comme un symbole, lui qui est maintenant vice-capitaine de la Roma et qui sera probablement LE capitaine à la retraite de Daniele De Rossi. Aujourd’hui il a déjà porté le maillot giallorosso à plus de 220 reprises (n’oublions pas que ses deux ruptures des ligaments croisés l’ont fait rater environ 40 matchs avec la Roma).

ciciretti.jpg
Amato Ciciretti

Au poste de numéro 10, on retrouve Amato Ciciretti. Courtisé par Sir Alex Ferguson et Manchester United, le jeune romain (qui avait été chipé à la Lazio par Bruno Conti), après avoir gagné le Scudetto Primavera, est parti en prêt à la Carrarese, à Messina, l’Aquila et la Pistoiese avant d’être vendu définitivement à Benevento. Il y devient un des protagonistes de la montée historique en Serie A avec un autre club giallorosso et est aujourd’hui à Parma  aux côtés de Gervinho et Inglese. Sur les ailes, on retrouvait Gianluca Caprari à gauche, et à droite Louis Dième. L’Italien porte aujourd’hui le maillot de la Sampdoria, où il est pour le moment titulaire, après un passage par Pescara. Le Franco-Sénégalais, lui, avait rejoint librement le Red Star (Paris) avant de retourner un an après en Italie entre Serie C et Serie D (Arezzo, Nocerina et maintenant Città di Gela).

Les autres milieux étaient Valerio Verre, aujourd’hui prêté à Perugia en Serie B après quelques tentatives en Serie A entre Pescara, Udinese et Sampdoria (à qui il appartient toujours). Celui qui était surclassé et considéré comme une des pépites en Italie n’a jamais su s’imposer au plus haut niveau italien. Ensuite Enrico Citro, aujourd’hui en Eccellenza à la Polisportiva Ciampino, et Gianmarco Falasca en Serie D à Monopoli.

Les attaquants 

À la pointe de l’attaque, on retrouve Mattia Montini. Véritable héros de la finale, Montini a été prêté puis vendu à Benevento, qui ensuite l’a prêté à divers clubs pendant trois ans avant de le laisser libre. Il trouve un point de chute à la Pro Patria, puis Monopoli et enfin Bari. Il est actuellement libre depuis la faillite du club pugliese. Filippo Scardina a lui été prêté pendant 3 ans par la Roma avant d’être vendu à la Lupa Roma en Serie C. Aujourd’hui il a rejoint la Pro Piacenza. Il compte tout demême un match d’Europa League avec la Roma (où il a marqué contre le CSKA Sofia).

Parmi les ailiers, on retrouve Matteo Politano pour le plus connu. Il porte aujourd’hui le maillot de l’Inter Milan après sa grosse saison à Sassuolo. Giammario Piscitella, après un esordio contre l’Inter avec une passe décisive pour Bojan à la clé, est probablement celui qui a connu le plus de prêts dans sa carrière avec la Roma. De 2011 à 2018… avant d’être laissé libre et de porter aujourd’hui les couleurs de Carpi en Serie B. Simone Bezziccheri joue aujourd’hui à Corigliano en Eccellenza. Enfin, les Luca Bongiovanni, Gianluca Leonardi et Danilo Buscia sont aujourd’hui sans clubs.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s