Nicolò Zaniolo titulaire, surprise ou choix logique ?

La Roma d’Eusebio Di Francesco affronte ce soir le légendaire Real Madrid dans la mythique arène du Santiago Bernabéu. Autant dire que l’équipe italienne, récente demi-finaliste de la coupe aux grandes oreilles, fait office d’outsider et devrait vraisemblablement ne pas remporter la partie. Néanmoins, et ce malgré des résultats en deçà des attentes, les giallorossi croient en leurs espoirs et le coach italien pourrait préparer un « coup tactique ». Un coup nommé Nicolò Zaniolo.

zaniolo

Un nom surprenant tant les options dans les mains de Di Francesco sont nombreuses (Coric, Pellegrini, Cristante). D’autant plus que le jeune italien n’a jamais effectué un seul match en Serie A. Et pourtant, celui qui est arrivé cet été en provenance de l’Inter, est annoncé comme un futur grand et semble avoir réellement tapé dans l’œil de Monchi, le directeur sportif espagnol réputé comme l’un des meilleurs dans la prospection de jeunes talents. Ce dernier hésitait d’ailleurs cet été entre conserver le jeune milieu ou le prêter, mais à une seule condition selon ses mots : que le club acquéreur évolue en Serie A. Car le milieu de terrain avait alors fortement surpris Monchi. Ces dernières semaines, Zaniolo avait d’ailleurs déjà créé la surprise, plaçant son nom dans la liste des joueurs convoqués par Roberto Mancini afin de défendre les couleurs de la sélection italienne.

Alors comment expliquer que Nicolò Zaniolo puisse à ce point créer la surprise en débutant avec la Roma en Ligue des Champions face au géant qu’est le Real Madrid ? Cela peut notamment s’expliquer par l’absence de Javier Pastore. Le fantasque argentin a finalement été rattrapé par l’un de ses plus gros problèmes ces dernières saisons : les blessures. En effet, le nouveau joueur giallorosso a déjà loupé la rencontre face au Chievo (2-2) ainsi que l’entrée en Ligue des Champions pour le club de la capitale italienne. Bien évidemment la seule absence de Pastore n’explique pas tout. Comme nous le disions plus haut, Eusebio Di Francesco possède divers profils et joueurs plus rompus aux joutes professionnelles que l’Italien. Cependant les dernières prestations de Lorenzo Pellegrini et Bryan Cristante furent peu convaincantes malgré un but inscrit face au Chievo pour ce dernier. Les deux joueurs eurent beaucoup de mal à peser sur le match et à faire valoir leurs qualités indéniables. Tandis que Steven Nzonzi et Daniele De Rossi ont plutôt convaincus en ce début de saison, même si le Français fut fautif sur l’un des buts encaissé face à la formation véronaise.

Mais ces deux facteurs que sont l’absence de Pastore et les méformes des deux jeunes italiens n’expliquent toujours pas tout. En fait, le choix de Zaniolo s’inscrit dans une logique tactique. Car dans son profil et sa manière de jouer, Nicolò est le joueur le plus similaire à l’Argentin. Doté d’une technique au dessus de la moyenne, l’italien est capable de se muer tant comme buteur que passeur décisif. Sa bonne conception du jeu lui permet de bien sentir les coups et d’offrir une présence dans la surface souvent bénéfique dans les différents phases de jeu, actives comme arrêtées. Car oui, Zaniolo est également un atout sur les coups de pieds arrêtés notamment grâce à son mètre 90 qui lui permet de surpasser physiquement ses adversaires et de marquer de différentes façon, de la tête ou plus souvent en laissant traîner une de ses longues jambes. Épaulé par Daniele De Rossi et Steven Nzonzi tous deux dans un rôle plus défensif, Zaniolo pourrait-être un peu plus libre balle aux pieds, tandis que lors des phases de pressing il devrait certainement se focaliser sur la sentinelle comme le demandait Di Francesco à Javier Pastore.

Bosseur, l’Italien sera ce soir récompensé par Eusebio Di Francesco par une titularisation qui fait office d’une preuve de confiance unique et inestimable. Un véritable conte de fées pour celui qui en 2016 était invité par la Fiorentina à se trouver un nouveau point de chute et qui fut ensuite cédé à l’été 2018 par l’Inter dans le cadre de l’échange visant à porter Nainggolan en terres bleues et noires. Cependant, Nicolò Zaniolo n’a encore rien accompli et la véritable surprise ce soir ne doit pas être sa présence, mais bien sa prestation.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s