La Sampdoria et son armada offensive

Cela fait déjà quatre journées que la Serie A a recommencé, pour notre plus grand bonheur. Après une trêve internationale beaucoup trop longue, le football en club est de retour. Parmi les vainqueurs de cette semaine, il y a bien évidemment la Juventus de Cristiano Ronaldo et le Napoli d’Ancelotti, mais il y a également la Sampdoria de Marco Giampaolo, qui attire la curiosité de beaucoup d’amateurs du championnat par son style de jeu et son gros nombre de buts marqués. A cause du report du match contre la Fiorentina, qui devait avoir le lieu juste après la tragédie du pont de Gênes, les hommes de Giampaolo ont une journée de retard. Et pourtant, la Sampdoria compte déjà 8 buts au total. Une défaite 1 à 0 contre l’Udinese vient ternir les deux belles victoires contre le Napoli (3-0) et contre Frosinone (0-5). Décryptage.

UN EFFECTIF DE CHOIX

sampdoria trio.jpg

Defrel, la French Touch

Après deux belles saisons à Sassuolo (24 buts et 9 passes décisives en 73 matchs), le Français est recruté par l’AS Roma. Sa saison y est beaucoup plus terne : un but et une passe décisive en 20 matchs. Le club romain décide de le prêter à la Sampdoria, où il réalise un excellent début de saison : 4 buts en 3 matchs. Pour la deuxième fois de sa carrière d’ailleurs, il marque un doublé contre le Napoli. Defrel retrouve le chemin des buts pour notre plus grand bonheur et est actuellement et, malgré un match de retard, meilleur buteur de Serie A. Difficile d’imaginer qu’il tiendra le rythme, surtout depuis que Cristiano Ronaldo s’est réveillé, mais sa saison promet !

Caprari, le polyvalent

L’année dernière, le jeune italien de 25 ans marquait 6 buts avec la Sampdoria (4 en championnats, 2 en Coupe d’Italie). Rapide et intelligent sur le terrain, c’est l’un des rares joueurs offensifs de la Samp à pouvoir jouer à plusieurs postes, que ce soit sur une aile, en buteur ou en milieu offensif. Cette année, il n’a fait qu’une apparition en championnat, mais cela lui a suffi pour être décisif ! Face à Frosinone, il enclenche son compteur de buts pour la saison.

Riccardo Saponara, réelle plus-value ou simple bouche-trou ?

On le sait, la Sampdoria voulait s’offrir Simone Zaza, l’attaquant de Valence. Finalement, ce dernier a choisi le Torino. Pour combler cet échec, la Samp se redirige vers Riccardo Saponara, milieu offensif de la Fiorentina, recruté en prêt avec une option d’achat de 9 millions d’euros. Il est, avec Ramirez et Caprari, le troisième joueur à pouvoir jouer au poste de milieu offensif chez les blucerchiati. Déjà auteur d’une passe décisive, l’international italien de 26 ans compte bien se faire une place dans le jeu de Giampaolo, malgré la rude concurrence.

Ramirez, qu’on ne présente plus

Le milieu offensif uruguayen de 27 ans est l’une des pièces maîtresses de la Sampdoria. La saison dernière, il marque 3 buts et effectue 8 passes décisives en 28 matchs. Cette saison, il a déjà ouvert son compteur de passes décisives contre Frosinone. Excellent dans les petits espaces, il apporte énormément de soutien aux attaquants purs, et est l’un des principaux outils de Marco Giampaolo cette saison.

Dawid Kownacki, le pari de la jeunesse

Kownacki arrive en Serie A à l’âge de 20 ans seulement, et provient du Lech Poznan, club de son pays natal, la Pologne. Recruté pour 4 millions d’euros lors du mercato de 2017, le jeune polonais inscrit 8 buts en 24 matchs avec la Sampdoria. Cette saison, il a ouvert son compteur grâce à un penalty contre Frosinone, mais n’a joué que 41 minutes.

Quagliarella l’éternel

« Not a great goal scorer but a scorer of great goals ». En français : « pas un grand buteur mais un auteur de grands buts ». C’est la jolie formulation qu’a trouvé Adam Digby, auteur pour The Sportsman, pour qualifier Fabio Quagliarella. L’italien de 35 ans a l’année dernière enflammé la Serie A : 19 buts et 6 passes décisives. A la Sampdoria, Quagliarella se redécouvre et marque de nombreux buts. Après trois matchs cette saison, il est l’auteur de deux buts et deux passes décisives.

COMMENT UTILISER CES JOUEURS ?

Le 4-3-1-2, la valeur sûre

Capture d’eěcran 2018-09-17 aĚ 16.40.29.png
Composition visant simplement à démontrer les choix offensifs possibles

 

La pointe à 2 joueurs est un incontournable pour Giampaolo s’il veut pouvoir faire jouer Defrel et Quagliarella ensemble. Disposant de deux buteurs (voire 3, puisque Caprari a déjà été utilisé comme tel la saison dernière), il paraît logique de les faire jouer côte à côte. Toute la saison dernière, c’est ce qui arrivait entre Quagliarella et Zapata, remplacé par Defrel cette saison. Jusqu’ici, c’est ce qu’il fait, et cela marche parfaitement. Chacun de ses joueurs de pointe a été décisif 4 fois. Qu’espérer de plus ? La question du milieu offensif se pose alors. Gianluca Caprari peut jouer un peu partout, que ce soit en buteur, sur une aile ou milieu offensif central. D’un autre côté, il y a Ramirez et Saponara qui ne comptent pas laisser leur place. Ramirez défend son titre de titulaire de la saison dernière, et Saponara doit vite s’adapter au jeu de la Samp s’il veut pouvoir jouer régulièrement. Jusqu’ici cette saison, l’égalité est parfaite entre les concurrents à ce poste : les trois joueurs ont été décisifs. Caprari a marqué, tandis que les deux autres ont effectué une passe décisive chacun. Le choix est dur pour l’entraîneur, qui va sûrement mettre les trois joueurs à l’épreuve avant de savoir lequel sera le titulaire définitif.

Le 4-3-3, un pari à tenter ?

Capture d_eěcran 2018-09-19 aĚ 15.00.07
Composition visant simplement à démontrer les choix offensifs possibles

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Giampaolo n’est pas un fou du changement de composition. Adepte du 4-3-1-2 par défaut, c’est l’unique composition qu’il a daigné utiliser l’année dernière, à quelques exceptions près. Cependant, son effectif offensif a été revisité. De quoi tenter quelques folies ? Comme expliqué plus haut, Caprari peut tout à fait jouer sur une aile et Defrel sur une autre. Pourquoi sortir de sa zone de confort alors que tout baigne, vous demandez-vous à juste titre. Deux facteurs peuvent amener Giampaolo à cela. Le premier : la surprise. A force, tout le monde connaît le jeu de la Sampdoria et la composition alignée par l’entraîneur. Avec un 4-3-3, Giampaolo peut étendre son jeu et profiter des espaces laissés par les latéraux, ce qui est inhabituel pour ses joueurs. Nous y venons d’ailleurs : attaquer par les ailes peut être une bonne idée contre certaines équipes. Évidemment, contre les équipes possédant de bons latéraux il s’agit  d’une option évitable, mais nombreuses sont les équipes de Serie A faibles sur les ailes, et un peu de folie dans les rangs des blucerchiati ne ferait de mal à personne !

La Sampdoria est une équipe qui joue habituellement le milieu de tableau. Cependant, avec une large victoire contre le Napoli et un renforcement conséquent dans le secteur offensif, il est probable de voir Giampaolo titiller les gros clubs du championnat, et d’aller chercher l’Europa League. Proposant un football agréable à regarder avec des buts à foison, les blucerchiati sont à suivre impérativement cette saison pour tous les fans de Calcio.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s