Sassuolo dauphin à la trêve, feu de paille ou réelle menace ?

Actuel dauphin de la Juventus qu’elle affrontera ce week-end, Sassuolo fait office d’équipe surprise en ce début de saison. De par son jeu et ses résultats, l’équipe neroverde suscite de nombreuses observations et de spéculations. La hype monte en Italie mais aussi en Europe autour de ce club, les analystes ont été séduit par le début de saison, mais jusqu’où peut grimper Sassuolo ? Décryptage par FrSerieA des raisons de ce bon début de saison.

Roberto De Zerbi : Pierre angulaire du projet neroverde

001723454-486165c6-2705-47de-88be-47871890599a.jpg

La hype autour du club neroverde est aussi accentuée par l’arrivée de Roberto De Zerbi aux reines de l’équipe. Le jeune coach italien a surpris l’Italie entière l’année dernière en montrant de belles promesses avec Benevento. En effet malgré l’insuffisance des résultats et par conséquent une relégation en Serie B, les campaniens sous les ordres de De Zerbi affichaient une réelle personnalité dans le jeu. Au point où la majorité des suiveurs souhaitaient voir Benevento se maintenir. A Sassuolo, il est arrivé dans un club qui sortait d’une saison morose qui s’est d’ailleurs conclue par une 11 ème place. Il fallait du sang neuf, et la venue de l’ex-coach des giallorossi montre la volonté d’un total changement. L’entraîneur italien voulait mettre en place du beau jeu en priorité car c’est ce qui le définit, et pour l’instant c’est plus ou moins chose faite.

« Du point de vue de la gestion, quand je parle de ballon je leur parle de divertissement, si vous faites ce métier qui est le plus beau du monde, vous devez vous divertir, toujours. »

Voilà ce que répond De Zerbi lorsqu’on lui parle de son idée sur le football. Il est à l’image d’un Simone Inzaghi, le futur du coaching italien. Le natif de Brescia incarne le renouveau de Sassuolo, il est en est l’élément principal. Sur le plan technique l’ex-attaquant du Napoli n’est pas encore satisfait, il attend encore plus de son équipe. Il se dit souvent que la force des grandes équipes et des grands entraîneurs notamment réside dans la faculté de s’adapter aux différentes situations. Le coach italien, a déjà évolué dans deux systèmes, tout d’abord un 4-3-3 classique, ensuite un 3-4-3. Ce qui rend le club de la province de Modena encore plus difficile à jouer pour les adversaires.

Le début de saison n’est qu’une confirmation de ce qu’on avait pu entrevoir la saison dernière, mais le coach n’est pas la seule raison du succès des neroverdi. 

Un mercato dans l’ombre des grands

Certes la venue de De Zerbi fut un acte fort dans le changement de style de Sassuolo… encore fallait-il qu’il y ait des recrues qui bonifient l’effectif. Dans l’ombre des grands, le club a réalisé un mercato plutôt intéressant avec des arrivées notables qui représente la philosophie du nouveau projet neroverde.

KP.jpg
Kevin Prince Boateng, attaquant, 31 ans

La star ghanéenne est arrivée cet été libre de tout contrat, après avoir passé une saison en Allemagne. Boateng enchaîne chaque année club sur club sans jamais réussir à rester sur le long terme. En Italie il revient sur la terre où il aura vécu ses plus belles heures, notamment avec les rossoneri pendant trois saisons. A l’âge de 31 ans, le joueur formé au Herta Berlin est sûrement en train de vivre ses dernières années au haut niveau. Il débarque à Sassuolo dans un projet où il fait figure de « star » et ramène un côté fantasque dans un style à la Super Mario. Néanmoins même s’il est une attraction parfois frustrante et énervante, Kevin Prince Boateng reste avant tout un magnifique joueur de football capable de faire la différence à lui seul. En ce début de saison, on sent qu’il s’éclate, et on se peut s’imaginer que dans une perspective lointaine ce dernier pourrait rester et se stabiliser avec les neroverdi. Sur les trois matchs, K-P Boateng a inscrit deux buts et donné une passe décisive, tout comme son compère Domenico Berardi.

Résultat de recherche d'images pour "brignola sassuolo"
Enrico Brignola, attaquant/milieu offensif, 19 ans

Ce nom ne vous dit peut-être rien, mais le jeune Enrico Brignola avait déjà fait parler de lui l’année dernière lorsqu’il évoluait à Benevento sous les ordres de… Roberto De Zerbi. Il incarne la jeunesse et le renouveau du club neroverde. Le percutant ailier italien rejoint le club dans le cadre de sa progression et aura à cœur de s’imposer. Cependant dans le dispositif de départ, la tendance actuelle nous montre qu’il sera vraisemblablement sur le banc, néanmoins il est certain qu’on verra le jeune italien faire parler son talent et pourquoi pas faire trembler les filets.

locatelli-sassuolo.jpg
Manuel Locatelli, milieu de terrain, 20 ans

Autre recrue notable : Manuel Locatelli. Quand on évoque Locatelli, on pense souvent à ce jeune rossonero marquant un soir d’octobre 2016 le but victorieux contre la Juve. Malheureusement depuis ce but le milieu italien peine. En manque de temps de jeu du côté de Milan, il n’a jamais séduit Gattuso et donc par conséquent il est sorti des plans du coach italien. Tout comme Brignola, il incarne cette jeunesse et ce renouveau neroverde, mais contrairement à l’ex-joueur de Benevento, lui veut montrer qu’il est n’est pas déjà cramé. Pour le bien du football italien on peut espérer le voir progresser sous la houlette de De Zerbi, tant on sait que le niveau des jeunes en Italie n’est pas fameux. Il sera bien entendu à surveiller cette saison car le technicien italien compte faire de lui un des joueurs clés du milieu.

Quelques arrivées sont également évocable, par l’exemple le retour de Marcello Trotta qui avait montré de belles choses avec Crotone la saison dernière. Tout comme Ferrari, Marlon, Boga, ou même Duricic. En somme un mercato conséquent, où sont mélangés des jeunes ayant la volonté de progresser et grappiller du temps jeu ainsi que des joueurs confirmés connaissant le calcio. De quoi satisfaire le nouveau coach de Sassuolo dans l’objectif de posséder une équipe conséquente, polyvalente à l’image de ce que ce dernier souhaite installer.

Quelles perspectives pour Sasol ?

Avec tous ces éléments, nous pourrions penser que cette année pourrait-être l’année de Sassuolo, mais est-ce réellement possible ? Sassuolo est-il suffisamment armé pour maintenir ce rythme tout au long de la saison ? Pourront-ils concurrencer les « gros » du championnat ? Toutes ces interrogations après trois matchs nous démontrent à quel point l’impact qu’ils ont laissé durant ces trois premières parties est assez impressionnant. Lors d’une interview voilà ce que De Zerbi répondit au moment d’évoquer d’éventuelles perspectives pour son équipe.

« C’est une question à laquelle je n’ai pas de réponse. Je ne veux pas me cacher mais quand vous avez autant de jeunes, de joueurs qui viennent de l’étranger, c’est impossible de faire des prédictions. Vous pouvez percevoir le futur grâce au potentiel que vous voyez mais le rendement effectif, le développement des individualités et du collectif sont des choses que seul le temps vous dira. Nous nous impliquerons avec ambition et humilité, ce ne sont pas des mots qui s’opposent. Nous devons être intelligent et faire deux choses : travailler et s’amuser. Là encore ce ne sont pas des termes en opposition. »

L’ambition du coach italien est d’abord de progresser, sur les plans tactiques et techniques. Il est vrai qu’avec un groupe plutôt jeune et des joueurs venant de l’étranger il est difficile d’espérer quelque chose de gros, mais le football par nature est imprévisible. Sassuolo possède de bons joueurs mais il ne faut pas omettre les équipes concurrentes également bien armées et ambitieuses. Si nous devions classer le club dans une catégorie nous pourrions le placer dans la cour des outsiders aux côtés de l’Atalanta, la Fiorentina, le Torino ou bien la Sampdoria. Toutes sont de belles équipes au même titre que l’équipe du jeune technicien italien. Nous suivrons alors avec attention la saison du club neroverde espérant la voir réitérer ses exploits des premières journées.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s