Quelle Inter en Champion’s League ?

L’inter a tiré le groupe B où elle affrontera le FC Barcelone, Tottenham et le PSV, faisons donc un rapide point sur l’Inter 2018-2019

Le système

inter milan.jpg
Entre parenthèses les concurrents ayant de fortes chances de jouer

Des anciens, des nouveaux et un système qui a bien marché, avec plusieurs intermittences, la saison dernière. Luciano Spalletti devrait présenter une Inter plus belle que la saison passée en Champions League notamment avec quelques arrivées sur le mercato. Handanovic est une garantie dans les buts même s’il découvre la reine des compétitions à 34 ans, après 12 saisons consécutives en tant que titulaire en Serie A. La défense change totalement de visage avec les arrivées de Stefan De Vrij, Kwadwo Asamoah et Sime Vrsaljko, et c’est peut-être là ou Spalletti va concentrer son travail en début de saison. L’arrivée de Nainggolan devrait garantir au milieu du muscle, de l’agressivité et des buts, à ses côtés il y aura Brozovic avec ses hauts et ses bas et un autre milieu entre Vecino et Gagliardini. Spalletti voulait Modric pour donner un peu plus de phosphore a un milieu plus physique que technique, mais son rêve n’a pas été réalisé.

L’hypothèse d’un milieu à 2 avec un Politano un peu plus haut et l’expérience de Candreva sur le coté droit n’est pas a exclure. Devant il y a les 2 intouchables Icardi et Perisic, qui furent les protagonistes principaux de ces dernières saisons, garantie de buts, passes décisives et spectacle. Très dangereux, il ne faudra jamais les laisser sans surveillance. Même sur les touches…

Variable tactique

Le premier test officiel n’a pas marché. Mais ce n’était que le début du plan B. Le match nul (2-2) face au Torino ne changera pas les idées de Spalletti : avec l’arrivée de De Vrij, l’hypothèse de jouer avec 3 défenseurs est toujours concrète, notamment parce que c’est dans cette position (au centre d’un trio défensif) que le néerlandais sa été reconnu en Serie A comme l’un des meilleurs défenseurs du championnat. A ses cotés D’Ambrosio à droite et Skriniar a gauche (mais on pourrait aussi voir Miranda évoluer dans le trio), pour avoir trois joueurs capables de sortir le ballon avec qualité sur la première relance.

L’idée de Spalletti d’un milieu physique, mais avec des joueurs de qualité ressemble à ceci : Brozovic et Vecino, avec deux latéraux ayant des tendances plus défensives que offensives (des latéraux et non pas des ailiers) comme Asamoah et Vrsaljko, defenseurs mais capable de fournir un apport important dans le jeu offensif. Pour lancer Icardi deux milieu très offensifs comme Nainggolan et Perisic, même si une blessure musculaire tient le belge encore a l’écart dans ce début de saison. Le chantier est ouvert, mais cela pourrait être le système pour chercher à neutraliser l’adversaire et essayer de surprendre dans les gros matches en Coupe d’Europe

La star

Mauro Icardi. Impossible de ne pas mettre l’Argentin au centre du projet et de l’attaque nerazzurra. Finisseur sublime, avec un pourcentage de réalisations par tirs tentés très élevé (67,7% de ses tirs sont cadrés), Icardi est l’attaquant de surface capable de prendre le profondeur et anticiper les défenseurs en attendant la passe en profondeur d’un coéquipier. Deux fois meilleur buteur de la Serie A (en 2014-2015 et 2017-2018), il va vivre sa première saison en Champions League, mais probablement sans trembler. Auteur des buts décisifs dans les grands matchs (Roma, Lazio, Milan, Juve), Icardi est un joueur qui donne le meilleur de lui dans les rendez-vous les plus importants et après une attente de 5 ans (et 107 buts en 183 matches), il est finalement prêt a jouer sur la scène qu’il a longtemps recherché. S’il est resté a Milan cet été même avec une clause plutôt abordable pour les grands clubs européens (110 millions), c’est sûrement dû à son manque d’expérience dans la reine des compétitions. Et, c’est sûr, il n’a aucune intention de rater sa grande occasion.

inter players.png

La surprise

Lautaro Martinez a séduit tout le monde cet été. Arrivé a Milan en provenance du Racing Club, l’Argentin a été l’un des meilleurs nerazzurri pendant tous les matchs amicaux. Les supporters de l’Inter attendent de grandes choses de lui. Pas seulement parce que dans son histoire il y a un certain Diego Milito, le Prince qui fut grand protagoniste de la saison 2009-2010 quand les nerazzurri ont réalisé leur historique triplé (Champions, Serie A, Coupe d’Italie). En effet ses débuts officiel avec le maillot du Racing, en 2015, c’était en tant que remplaçant de Milito qui quelques années plus tard, devenu directeur sportif du club, a négocié avec l’Inter le transfert de la jeune pépite. Rapide, intelligent, fort physiquement, finisseur (3 buts cet été face a Lugano, au Zenit, et l’Atletico Madrid), Lautaro a vite convaincu Luciano Spalletti de lui faire confiance, et lui donner un rôle de titulaire pour le début en Serie A des nerazzurri. Derrière Icardi, ou a coté de lui, Martinez peut-être l’attaquant le moins attendu, mais avec son imprévisibilité, il sera bien plus difficile a surveiller pour une défense.

@SimoneRovera

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s