Roberto Soriano, l’atout fantaisie du Torino face à l’Inter ?

Le match entre l’Inter et le Torino sera probablement l’occasion pour revoir à l’œuvre Roberto Soriano en Serie A. Le milieu natif d’Allemagne devrait en effet trouver sa place comme mezzala au sein du 3-5-2 de Walter Mazzarri. Après le bout de match disputé face à la Roma, il s’agira pour Soriano de la première rencontre en Serie A en tant que titulaire depuis 2016. Année durant laquelle il avait quitté la Sampdoria pour rejoindre l’Espagne et Villarreal. Son expérience ibérique a eu deux visages : une première saison réussie avec 33 matches en Liga, 9 buts et 5 passes décisives, puis une seconde décevante durant laquelle il a disputé 22 rencontres, seulement 11 en tant que titulaire, sans inscrire le moindre but.

roberto soriano.jpg

Les granata l’ont rapatrié via un prêt avec option d’achat à hauteur de 10 millions d’euros. À Turin, Soriano aura la possibilité de se relancer et de redevenir le milieu qui avait tant impressionné durant ses années en blucerchiato et au cours de sa première saison espagnole. Durant sa carrière, Soriano a occupé principalement le rôle de numéro 10 derrière les attaquants ou de milieu relayeur. C’est dans ce rôle de numéro 8 qu’il devrait être utilisé par Mazzarri dans ce Torino 2018/2019. Dans un milieu de terrain déjà fourni en termes de force physique et de récupération avec le vénézuélien Rincon et le français Meïté, Roberto Soriano sera pour sa part l’élément doté de la technique et la fantaisie nécessaires pour illuminer le milieu turinois en phase offensive.

Dans un 3-5-1-1 du Torino, avec Iago Falqué positionné derrière Belotti, Soriano aura tout d’abord la tâche de soutenir les actions offensives mais également celui de plonger dans la surface de réparation pour profiter des espaces ouverts par les déplacements de Iago Falqué. Dans une configuration en 3-5-2, avec un duo d’attaquants qui prennent la profondeur comme pourraient le faire Belotti et Zaza, il sera probablement demandé à Soriano d’occuper le half-space gauche en zone offensive, afin de profiter au mieux de ses qualités dans la dernière passe. Durant les quelques minutes disputées contre la Roma lors de la première journée, il a occupé le rôle de relayeur gauche. Sa prestation n’a pas été incisive (seulement 6 ballons touchés, 66% de précision dans les passes), mais malgré ce temps de jeu restreint il a montré la volonté de lier le milieu et l’attaque des granata. C’est justement dans cette faculté qu’il a de lier le milieu aux autres compartiments du jeu que l’on retrouve ses caractéristiques fondamentales.

Avec la présence de Soriano, Mazzarri a à disposition un joueur qui, bien qu’il soit capable d’influer dans la récupération de balle en phase défensive, sait surtout se placer dans le dos du milieu de terrain adverse pour ainsi créer de la supériorité et connecter le milieu et l’attaque. Ces caractéristiques pourront être utiles à une équipe telle que le Torino, qui avait la saison passée rencontré des difficultés à trouver des espaces face aux équipes qui défendaient bas et étaient regroupées dans leurs vingt derniers mètres. Ce qui pourrait se répéter cette année, particulièrement à domicile. Avec Belotti et Zaza, Walter Mazzarri a deux attaquants habiles dans le jeu de tête qu’on pourra rechercher par des centres depuis les ailes. Avec le recrutement de Soriano, le Toro trouve un joueur apte à se déplacer entre les lignes et acquiert ainsi une nouvelle option de jeu, ne réduisant pas le jeu offensif à la production de centres depuis les côtés. Les équipes de Mazzarri ont l’habitude d’être réactives et non proactives. Ce qui veut dire que ce sont des équipes qui aiment avoir du champ pour attaquer la profondeur dans le dos des défenses. Comme nous l’avons annoncé, Soriano pourra aider le Torino dans l’organisation du jeu et la gestion du tempo, en construisant le jeu offensif. Cependant, il peut également satisfaire les besoins d’une équipe habituée à jouer en contre, ayant la qualité technique nécessaire à remonter le terrain balle au pied.

Contre l’Inter, Roberto Soriano devrait entrer dans le onze titulaire à la place de Baselli, avec qui il devra probablement batailler cette saison pour une place de titulaire : dans le milieu à trois, l’autre place de relayeur est occupée par Meité, qui semble en ce début de saison un élément essentiel pour Mazzarri. Ceci étant dit, il est également possible que le coach italien choisisse de lui confier les clés du jeu au dos de Belotti, dans un rôle de 10 qui mettrait Zaza et Iago Falqué sur le banc. Une option que l’on pourrait voir au cours de la saison.

Par @MicheleTossani

traduit par @gabrielcazzato

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s