Maradona et mafia.. Fabrizio Miccoli : Grandeur et décadence

L’histoire de Fabrizio Miccoli est digne des plus grands films américains : des rebondissements, des drames, des larmes, de la passion, des trahisons. Cette histoire c’est celle d’un footballeur bourré de talent, dont la carrière va être entaché par plusieurs scandales au point de se retrouver, aujourd’hui, aux portes de la prison. Récit.

Miccoli 1

Maradona, Che Guevara et la boucle d’oreille

Pour commencer ce portrait j’ai choisi de vous raconter une histoire qui illustre parfaitement l’amour de Fabrizio Miccoli pour le football. L’ex international italien est un fan absolu de Diego Maradona. Son fils, né en 2008, s’appelle d’ailleurs Diego, en hommage à son idole. Miccoli pousse l’admiration pour l’ex-napolitain jusqu’à se faire le même tatouage, un visage du Che Guevara sur le mollet. Dans une interview sur Italia 1 en 2013, il déclare à ce propos « Je me suis fait un tatouage du Che parce que je l’avais vu sur Maradona, mais je ne savais même pas qui était Che Guevara ». Mais la plus grosse preuve d’amour de Miccoli pour son idole c’est une boucle d’oreille. En effet, en 2010, il débourse 25 000€ pour s’offrir une boucle d’oreille de Maradona qui avait été saisie par le Fisc italien à cause des retards d’impôts du Pibe de Oro. Une fois le bijou acquis, il propose à l’idole de Boca et du Napoli de … lui restituer. Un amour irraisonné pour Maradona qui lui vaudra le surnom de ‘Pibe de Nardo’ tout long de sa carrière.

De Lecce à Lisbonne

Mais revenons en arrière, l’histoire de Fabrizio Miccoli commence à San Donato di Lecce, petite ville des Pouilles qui abrite aujourd’hui la Scuola di Calcio ASD Fabrizio Miccoli, un héritage que le joueur à laissé à la ville qui l’a vu éclore. Alors qu’il est âgé de seulement 6 ans, son entraîneur de l’époque Giuseppe Bruno (le père de Pasquale Bruno, ancien joueur de la Juventus) falsifie sa licence pour qu’il puisse jouer dans les catégories supérieures. A seulement 13 ans, les choses sérieuses commencent pour le petit Fabrizio. Le grand Milan sonne à sa porte et débourse 10 millions de lire (environ 5000€) pour s’attacher les services du talentueux garçon. Mais la marche est trop grande pour Miccoli qui supporte mal l’éloignement de sa famille et de sa terre natale. À 16 ans il décide donc de quitter le Milan, qui vient d’être sacré champion d’Italie, pour retourner dans les Pouilles, et plus précisément à Casarano, en Serie C. C’est Pantaleo Corvino, l’actuel directeur sportif de la Fiorentina, qui l’accueille au club, convaincu par le talent du jeune homme. Suivent ensuite des transferts à Ternana en Serie B, puis la Juventus, Perugia et la Fiorentina et de nouveau la Juve. Mais passons. Le premier épisode marquant de la carrière de Fabrizio Miccoli est son passage à Benfica, de 2005 à 2007. Une expérience que le joueur décrira plus tard, dans une interview au journal lusophone A Bola, comme « la plus belle de sa carrière ». Le 8 mars 2006, Fabrizio Miccoli, numéro 30 sur le dos, va marquer pour toujours les esprits et le cœur des tifosi du SLB. Ce soir là, il inscrit un somptueux ciseau retourné (voir ci-dessous) contre Liverpool, champion d’Europe en titre, pour envoyer Benfica en quart de finale de Ligue des Champions. À l’été 2007, il quitte finalement Lisbonne pour Palerme, laissant derrière lui beaucoup de passion, quelques gestes mémorables et un amour profond pour le public de l’Estádio da Luz. Direction Palerme.

Palerme : la gloire et la chute

L’US Palermo, la chaleur du Renza-Barbera, la ferveur des siciliens et la folie de son président Maurizio Zamparini. Un cocktail surprenant qui va superbement réussir au natif des Pouilles. Partenaire d’attaque d’Edinson Cavani, d’Amauri ou encore de Massimo Maccarone, Miccoli devient très vite l’un des chouchous du public palermitain qui apprécie autant sa technique ravageuse que sa hargne au combat. En 6 ans, il dispute 179 matchs avec le maillot rosanero, inscrit 81 buts et devient au passage le meilleur buteur du club. Nommé capitaine lors de sa troisième saison au club, il décide porter un brassard au couleur de l’Éthiopie, berceau du mouvement rastafari car il est un grand fan de reggae. Mais en juin 2013, alors que tout semble rouler entre Miccoli et Palermo, qui a même exprimé le souhait de finir sa carrière en Sicile,  tout s’écroule. Une enquête de la brigade anti-mafia révèle l’amitié sulfureuse de Miccoli avec Mauro Lauricella, fils d’Antonio Lauricella, un célèbre mafieux sicilien. Mais ce qui va faire tomber Miccoli ce sont les écoutes téléphoniques issues de cette enquête. Dans l’une d’elles Miccoli insulte Giovanni Falcone, célèbre juge italien, reconnu pour sa lutter contre la Cosa Nostra. Falcone, assassiné en 1992 est une véritable icône à Palerme et un symbole de la lutte contre la mafia, et Miccoli va très vite comprendre qu’on ne touche pas aux symboles. Suite à ces révélations, la foudre de toute l’Italie s’abat sur le capitaine de Palerme. Malgré une conférence de presse où il s’effondre en larmes et une lettre ouverte dans La Repubblica pour s’excuser, rien n’y fait, Miccoli est passé en quelques jours du statut d’icône à celui de paria. Les tifosi s’en prennent à lui sur les réseaux sociaux. Le maire de la ville de Corleone, dont il avait été fait citoyen d’honneur en 2009, s’empresse de lui retirer ce titre. Même le ministre de la fonction publique Gianpiero D’Alia s’en mêle et déclare au sujet de l’affaire, « Miccoli ne peut pas continuer à jouer parce qu’il a trahi la confiance de milliers de tifosi qui voyaient en lui, le capitaine de Palerme, un modèle auquel il pouvait s’identifier. » D’abord soutenu par son président, Fabrizio est finalement lâché par Zamparini qui le condamne d’une déclaration lapidaire « C’est mieux qu’il s’en aille de Palerme. »

Miccoli 2
Fabrizio Miccoli, s’excuse, en larmes, auprès du public palermitain, suite au scandale des écoutes téléphoniques 

Lecce, discothèque et tribunal

Son contrat résilié, Miccoli s’engage avec l’US Lecce, le club de sa ville, le club de son cœur, qui végète alors en Serie C. Une histoire d’amour qui se concrétise enfin après plusieurs rendez-vous manqués. En février 2011, Miccoli avait inscrit le but égalisateur pour Palerme contre Lecce (victoire 4-2) et s’était excusé, en pleurs auprès des supporters de sa région natale. Un an plus tard, quelques jours avant une rencontre contre le Genoa, adversaire direct de Lecce pour le maintien en Serie A lors de l’ultime journée, il déclare qu’il fera tout pour battre le club génois et sauver son club de cœur. Finalement, Miccoli se blesse, Palerme s’incline 2 à 0 et Lecce est relégué. Mais bref, revenons quelques années plus tard, en 2013. Nommé capitaine dès son arrivée à Lecce, Miccoli réalise une première saison convaincante avec 14 buts et 4 passes décisives, qui permettent au club des Pouilles de croire jusqu’au bout à une promotion, jusqu’à cette défaire en finale retour des play-offs contre Frosinone. Après une deuxième saison plus anonyme, il quitte Lecce pour Malte et le club de Birkirkara où il finira sa carrière dans un total anonymat.

 

Miccoli 4
Avec le maillot de l’US Lecce, son club de toujours

En 2015, les problèmes recommencent pour Fabrizio. En cause, cette même amitié avec Mauro Lauricella qui date de son passage à Palerme. Cette fois, Miccoli est suspecté d’avoir fait appel à son ami et deux hommes pour récupérer les 20 000€ que le dirigeant d’une discothèque devait à l’un de ses amis. Le procureur de Palerme dénonce des méthodes « dignes de la mafia » et requiert 4 ans de prison contre l’ancienne star du football italien. Le 20 octobre 2017, il est finalement condamné à 3 ans et demi de prison ferme pour extorsion de fonds, sentence dont il a fait appel. Aujourd’hui, l’ancien capitaine de Palerme attend son procès en appel, mais un passage derrière les barreaux apparaît plus que jamais probable. Fabrizio Miccoli le sait mieux que personne, de l’amour à la haine, de la gloire à la déchéance, il n’y a qu’un pas.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s