Les premières paroles de De Laurentiis (Napoli) comme président de Bari

Aurelio De Laurentiis, président et propriétaire du Napoli a été présenté aujourd’hui comme nouveau président de Bari, club englué dans les problèmes financiers. Désintérêt pour son Napoli ou Bari comme stimulant, la double propriété si montée en Serie A, plusieurs problèmes semblent se poser. Le producteur italien a tenu a balayer les doutes, voici ses premières paroles en tant que président de Bari.

de laurentiis giuntoli

« Je remercie le Maire pour sa confiance. Quand on m’a informé de la situation de Bari, j’étais à Dimaro car je voulais suivre toutes les étapes de la préparation du Napoli d’Ancelotti. Le Maire m’a appelé ; au début, nos rapports n’étaient pas simples. J’ai essayé de l’appeler pendant des heures sans avoir de réponse. Quand on s’est ensuite parlé, on est tombés d’accord. Bari, c’est Bari et a sa propre histoire. Nous sommes avec des tifosi qui idéalement seront des partenaires dans ce contexte. Il faut ensuite faire une distinction entre les tifosi, ceux réels et ceux virtuels. Ces derniers sont ceux qui se baladent sur les réseaux sociaux, qui suivent les matches sur les réseaux ; les autres sont ceux qui vont au stade. Nous devons défendre tous les supporters. Nous devons apporter quelque chose au club sans pour autant spéculer sur la passion des supporters. Le club de Bari a une longue histoire, durant ces cent-dix ans d’histoire il y a eu des saisons magnifiques. Nous devons ces prochaines années ramener Bari en Serie A et nous verrons à ce moment là comment gérer cette règle interdisant d’avoir deux clubs de propriété en Serie A si jamais, je devrais vendre le club à quelqu’un qui n’est à la tête d’aucune équipe. Je suis un guerrier et je suis prêt à livrer bataille, je peux vous le garantir. Vous pouvez en être sûr, Bari ne sera jamais l’appendice du Napoli. »

« Pour chasser cette crainte, j’ai convaincu en deux jours mon fils Luigi de s’intéresser au club de Bari, pour empêcher les gens d’avoir le doute que je puisse inconsciemment penser au Napoli. C’est pour ça que j’ai réveillé mon fils Luigi à 6 heures du matin, et qu’il m’a répondu « tu m’as convaincu, j’y mettrai toute ma passion. Sur le plan technique, j’ai ce matin réveillé tout le monde, jusqu’à Arrigo Sacchi. J’ai déjà trouvé quelqu’un pour s’occuper de la formation, Filippo Galli. Nous y mettrons toute notre expérience pour obtenir le maximum, toujours de manière distincte par rapport au Napoli. Ce sont deux mondes différents, deux situations à part. J’aimerais créer des situations qui pourraient accoupler plusieurs régions du sud. »

« Ce que je pense de ce qui se déroule au Napoli actuellement ? Je ne peux pas me préoccuper des dissidents qui n’acceptent pas les modalités et qui ont une vision différente de l’appartenance à un club. Sur la Lega Calcio, il manque un administrateur mais aussi la capacité de modifier ces championnats qu’on ne peut plus supporter, et qui ne supportent plus vingt équipes. Deux équipes pour un même club ? C’est une passe décisive à la Juventus, qui ne sait pas où placer les quarante cinq joueurs qu’elle a en plus. Personnellement je voulais faire les U23, en supprimant la Primavera. Tout le monde a accepté, avant de se rétracter quand ils ont compris qu’il y aurait un système de relégation. Faire les équipes U23 serait beaucoup plus utile parce que cela me permettrait de faire jouer dans cette équipe ceux qui ne jouent pas en A. La limite des joueurs extra-communautaires c’est une autre débilité de Lotito. En Belgique et au Portugal cette règle n’existe pas, ce qui n’empêche pas les sélections d’être deux équipes extrêmement fortes. C’est pour cela qu’il faut reprendre notre Calcio des mains des politiques. Pour ce qui est de Eddy Reja, je voulais lui confier la formation du Napoli, puis je lui ai dit hier que je le mettrais peut-être comme entraîneur. Il m’a répondu un peu énervé qu’il n’entraînerait plus. Je dois lui parler aujourd’hui, mais nous avons sous le coude des alternatives de toute façon. »

Traduction par @cazatizi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s