Di Francesco « Quand on jouera contre CR7 on devra être un peu plus concentrés »

Eusebio Di Francesco entraîneur de la Roma s’est exprimé au sujet de son groupe, son entente avec le directeur sportif Monchi ainsi que Cristiano Ronaldo à l’occasion de la reprise de l’entraînement aux micros de Roma TV

di francesco.jpg

Monchi et le profil des joueurs – « L’estime que Monchi me porte me fait plaisir. La syntonie grandit entre nous. Quand on recrute un joueur, il faut également voir la personne que c’est. Le sentiment d’appartenance, c’est quelque chose que j’affectionne beaucoup. Quand on fait ce métier, la première chose est d’aimer le maillot qu’on endosse. Et pour ce faire, il faut faire preuve d’une grande ouverture. Notre volonté était d’intégrer à l’effectif des joueurs à fortes qualités techniques. Également des joueurs de sacrifice, chose que l’on acquiert à l’entraînement. Pour pouvoir être compétitifs, il faut travailler sur ces deux phases. »

Tifosi et CR7 – « C’est un grand avantage de travailler dans une structure que tu connais déjà. On s’agite un peu moins. Le seul souci est de n’avoir aucun contact avec les tifosi, c’est pour ça qu’on a organisé des séances ouvertes aux Tre Fontane. Ensuite, on aura le voyage aux USA qui sera important pour nous comparer aux autres équipes. Ronaldo ? C’est une bonne chose pour la Serie A, quand on jouera contre lui on devra être un peu plus concentrés encore. »

Principes – Les joueurs bossent ce qu’il faut. Il y a quelque temps on faisait plus attention à la quantité. Aujourd’hui, on recherche la qualité. Je ne peux pas ne pas transmettre le concept d’une équipe regroupée et agressive, je dois m’imposer. Les principes doivent rester les mêmes. Le fait de changer de dix mètres la position d’un joueur est le problème des autres, pas le mien. Ce sont des discours de comptoir. L’intelligence, c’est de comprendre les moments présents. Changer beaucoup de choses n’aide pas à trouver de la continuité, l’important est de transmettre des principes de jeu.

Préparation – Pastore ? Il doit s’entraîner au maximum et mériter une place de titulaire. Je ne suis pas stupide, je sais quel peut être le onze idéal, mais il doit s’entraîner avec continuité. Tout part de ce qu’on fait pendant la semaine à l’entraînement. Il est très disponible. Les matches ne se préparent pas deux jours avant. On travaille sur nos principes de jeu. Les 15 jours qui viennent sont déterminants. Certains joueurs sont logiquement en forme avant d’autres. Mon objectif est de tous les amener au même niveau.

Les jeunes joueurs – Bianda est à l’âge d’or de l’apprentissage. Ce sont des joueurs qui facilitent mon travail, mais ils ont besoin de comprendre certaines choses importantes. Les jeunes ont des avantages comme des inconvénients. L’exemple parfait est Under, qui a eu des difficultés au début. Il a réussi à trouver du temps de jeu grâce au travail effectué. Il faut être patient avec les jeunes, alors qu’on a tendance à être pressé. On a le désir que le joueur devienne tout de suite un joueur important. Il faut attendre nos jeunes et les accompagner dans leurs parcours d’apprentissage. Les supporters ont démontré qu’ils sont le douzième homme. On a besoin de leur soutien. C’est à nous, avec nos résultats, de les amener au stade.

Propos traduits par @Cazatizi 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s