Alban Lafont : des Violets à la Viola

Décidément la Fiorentina aime les frenchies ! Après Valentin Eysseric, Vincent Laurini, Cyril Théréau, Jordan Veretout et Bryan Dabo, tout les cinq arrivés la saison dernière; c’est maintenant au tour d’Alban Lafont, le gardien du Toulouse FC de rejoindre les rangs du club de Florence pour un montant de 7 millions d’euros et 1,5 millions de bonus.

Lafont.jpg

Né à Ouagadougou, au Burkina Faso, Alban Lafont est arrivé en France à 9 ans pour rejoindre le centre de formation du Téfécé. Alors qu’il progresse silencieusement au sein des équipes de jeunes toulousaines, il est soudainement projeté sous la lumière, en novembre 2015, en devenant, à 16 ans et dix mois, le plus jeune gardien de l’histoire titularisé en Ligue 1. Profitant des performances catastrophiques de Ali Ahamada (depuis parti en Turquie) et de Mauro Goicoechea (nom qui évoque surement des souvenirs douloureux chez les supporters de la Roma), il s’est depuis progressivement imposé comme le numéro 1 sur les bords de la Garonne. A l’âge où certains sortent seulement du centre de formation, Lafont affiche déjà 106 matchs de division 1 au compteur, à seulement 19 ans.  De plus, au sortir d’une saison plus que compliqué pour le TFC qui a dû jouer les barrages pour éviter la relégation en Ligue 2, le bilan d’Alban Lafont est loin d’être mauvais comme nous l’explique Jean Baptiste Jammes du site lesviolets.com, la référence sur le Toulouse FC : « il a été globalement régulier, dans une équipe qui ne tournait pas. Je n’ai même pas en tête de grosses bourdes de sa part. Oui, parfois, sa responsabilité était engagée. Mais ça arrive aux plus grands gardiens. Honnêtement, je qualifierais sa saison de très correcte ». Il arrive d’ailleurs en troisième position du classement des internautes sur l’ensemble de la saison. Il note cependant quelques points de progression dans le jeu du jeune franco-burkinabé, notamment au niveau de la régularité et du jeu au pied. Ces dernière années, Lafont s’est notamment attiré les éloges de Mickaël Landreau, l’une des références françaises à son poste (voir la vidéo ci-dessous).

Pour le jeune gardien, ce transfert apparait comme une nouvelle étape dans sa progression. Il va profiter de la participation de la Fiorentina à la prochaine édition de l’Europa League (en remplacement du Milan exclu par l’UEFA pour non-respect du Fair-Play Financier) pour découvrir les compétitions européennes et l’exposition internationale qui vient avec. Le désormais ex-toulousain va devoir prouver que malgré son jeune âge, les dirigeants de la Fiorentina ont eu raison de lui faire confiance et qu’il est capable de franchir un cap. La Viola, de son côté, s’offre un jeune gardien talentueux et très convoité (Arsenal était notamment évoqué sur les rangs) et espère trouver enfin un portier sur lequel elle peut compter. En effet depuis le départ de Neto à l’été 2015, le club toscan a enchaîné les déceptions au poste de gardien. Le très irrégulier Cyprian Tatarusanu n’a jamais donné des garanties suffisantes et a donc été cédé à Nantes lors du mercato estival 2017. Marco Sportiello, son successeur lors de la saison dernière n’a pas fait beaucoup mieux et s’en est donc retourné à l’Atalanta Bergame, club par lequel il était prêté.  Quant au jeune Dragowski (20 ans) il n’a jamais eu vraiment la chance de faire ses preuves, avec seulement 6 matchs disputés sous le maillot de la Viola. Jean Baptiste Jammes ne doute pas que l’ancien protégé du Stadium sera capable de briser cette malédiction « C’est un vrai bon gardien, et un bon mec qui a la tête sur les épaules. Ce serait une fierté de le voir éclater en Italie et porter un jour le maillot Bleu. Il a toutes les qualités pour ça. Et si jamais ça ne marche pas, il pourra revenir à la maison. »

Lafont dont le modèle est Mickaël Landreau ferait bien de s’inspirer d’un autre Français, Sébastien Frey, qui a gardé les cages florentines pendant 6 saisons et a su s’imposer comme une véritable icône sur les bords de l’Arno. L’ex gardien florentin a d’ailleurs posté un message de bienvenu sur son compte Twitter à l’attention de la nouvelle recrue : « Bonne chance à Alban Lafont pour la nouvelle aventure avec le maillot de la Viola ! C’est un achat avec de bonnes perspectives pour le futur … de nouveau un français pour défendre la cage de Florence ! Ça me plait ! »

Le talent, le mental … et la bénédiction de Sébastien Frey, Lafont semble avoir tout pour réussir sous ses nouvelles couleurs. À lui désormais de prouver qu’il sera à la hauteur de nos attentes. Réponse dans quelques mois.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s