Calcio Mondial #1 : Croatie, les Vatreni

La très attendue Coupe du Monde 2018 arrive. L’occasion pour tout fan de football de profiter du soleil, des barbecues, des parties de foot entre amis et de voir son quotidien être rythmé par les différents matchs diffusés à la télévision. Certes l’Italie ne prendra pas part au Mondial 2018, mais les joueurs étrangers de Serie A de leur côté si. L’occasion pour nous de faire un point sur leur cas. Voici Calcio Mondial épisode 1, dédié à la Croatie.

Les Croates emmenés par Zlatko Dalić et surtout les très célèbres Luka Modrić et Ivan Rakitić comptent une belle flopée de joueurs évoluant dans le championnat italien. Moins flamboyant que les joueurs du Real Madrid et du Barça, la Serie A fournit tout de même quelques valeurs sûres aux Vatreni qui se verront opposés à l’Argentine, l’Islande et le Nigeria dans le groupe D. Ils sont donc 6 à représenter notre championnat préféré, voici leur carte de visite.

Ivan Strinić (AC Milan)

Le défenseur gauche Ivan Strinić sera bien de la partie, et très certainement dans la peau d’un titulaire qui plus est. Arrière gauche combatif et fiable qui avait autrefois très bien remplacé Faouzi Ghoulam au Napoli lorsque ce dernier s’était blessé, le joueur vient de réaliser une saison en dent de scie à la Sampdoria. Celui qui a effectué ses débuts avec la CFA du club de Le Mans, un an avant l’arrivée de Rudi Garcia, arrivait au terme de son contrat avec le club de Gênes. En 2018, sans aucun soucis physique, le Croate n’a joué que 5 parties en Serie A.

strinic.jpg
Ivan Strinić

Ne s’étant pas vu proposé une prolongation de contrat, l’arrière gauche aux 41 sélections a décidé de s’engager librement en faveur de l’AC Milan où il sera en concurrence avec Ricardo Rodriguez. Il disputera cet été son premier mondial. 

Milan Badelj (Fiorentina)

badelj.jpg
Milan Badelj

Lui aussi voit son contrat actuel prendre fin en juin. Milan Badelj sentinelle technique et propre est suivi par les cadors du championnat italien, annoncé un peu partout, il n’a pas pour l’instant signé nul part. En attendant, le milieu a un objectif : le mondial. Avec 36 sélections, il possède une certaine expérience et jouera sa seconde compétition sous les couleurs de son pays. On se souvient d’ailleurs de son Euro 2016 où il avait surpris par sa facilité balle au pied et ce malgré la présence de Luka Modrić et Rakitić à ses côtés.

Marcelo Brozović (Internazionale)

Il n’est pas un 6 comme Badelj mais sait prendre le jeu à son compte, Marcelo Brozović sort d’une excellente saison avec les nerazzurri de l’Inter. Pas indispensable au début, le Croate a pourtant pris, au fil de la saison, un rôle majeur dans le club Milanais. Valero et Vecino n’ayant pas offert leurs plus belles prestations, Marcelo a pris les commandes et a terminé sa saison avec 5 buts, 9 passes décisives et surtout une qualification en Ligue des Champions. Avec 3 ans de moins que Badelj, il compte pourtant quasiment autant de sélection (32) et jouera son deuxième mondial. 

brozovic
Marcelo Brozović

Ivan Perišić (Internazionale)

Coéquipier de Brozović en club comme en sélection, Ivan Perišić va prendre part à son second mondial et sa quatrième compétition avec sa nation. On ne parle là plus d’un simple joueur avec une expérience internationale. Non, avec 63 présences et 17 buts, Ivan Perišić est un habitué de la sélection. Auteur d’une très belle saison en Serie A, Perišić, passé par Sochaux, vit la meilleure période de sa carrière depuis son arrivée en Italie en août 2015.

perisic croatia.jpg
Ivan Perišić

En ce qui le concerne, il entamera la Coupe du Monde dans la peau d’un titulaire et pourrait peut-être égaler le nombre de buts en sélection inscrit par Ivica Olic (20 buts) ce qui lui permettrait d’entrer dans le top 5 des joueurs ayant le plus marqué pour la Croatie. Il jouera d’ailleurs son second mondial, après l’édition 2014 où il avait inscrit 2 buts en 3 matchs face au Cameroun et au Mexique. Son expérience sera donc très utile pour le groupe croate. Ivan le terrible est prêt à percuter et brutaliser les défenses venues du monde entier. 

Marko Pjaca (Juventus)

pjaca croatia.jpg

Longtemps blessé, l’ailier a été envoyé en Allemagne et plus précisément à Schalke; par la Juventus son club actuel, pour se refaire une santé. S’il n’a pas beaucoup joué, cela a semble-t-il été suffisant pour Zlatko Dalić qui a décidé de le convoquer. Il ne sort certes pas de la meilleure saison de sa vie et ne laissera pas un souvenir impérissable en Allemagne, mais Pjaca pourrait arriver en bonne santé en Russie avec quelques matchs dans les jambes, et peut-être autre chose comme un peu de feu ? Espérons qu’il nous abreuve en passements de jambes et gestes en tout genre cet été.

Nikola Kalinić (AC Milan)

C’est sûrement celui qui a été le plus en difficulté cette saison. Arrivé comme tête d’affiche du mercato milanais, Nikola Kalinić n’a jamais réussi à donner satisfaction à Vincenzo Montella puis Rino Gattuso. A tel point que le jeune Patrick Cutrone lui grille la priorité en s’emparant de la tenue de titulaire à la pointe de l’attaque.

kalinic croatia.jpg
Nikola Kalinić

6 buts en 31 matchs, et un but contre son camp en finale de Coupe d’Italie face à la Juventus, bien malheureux a été l’ex-attaquant de la Fiorentina, et pourtant cela n’a pas pesé dans la balance au moment ou le sélectionneur Dalić a dû composer sa liste des 23. Il faut dire que Kalinić a globalement répondu présent en sélection, l’élégant attaquant croate est le troisième meilleur buteur en activité (15 buts) de la Croatie avec un ratio match/but quasi similaire à celui de Mario Mandžukić. Le Mondial est donc une occasion en or pour lui de se mettre en lumière et peut-être trouver quelques courtisans.. ou obtenir une seconde chance à Milan ?

Mario Mandžukić (Juventus)

mandzukic croatia.jpg

Il ne sait toujours pas coiffer ses cheveux, il met des manches courtes sous la neige, il crie « grrr » pour exprimer sa colère et fait pleurer tous les fans d’un football dit esthétique, lui c’est Mario Mandžukić, attaquant le plus fort et le plus clutch que possède la Croatie. On peut penser qu’il a du plomb dans les pieds, et le voir aligné titulaire à la place d’un Douglas Costa, Dybala ou Higuain peut faire grincer des dents, mais Mario répond très souvent présent. Que ce soit en numéro 9 ou en ailier, Mandžukić est devenu l’un des soldats d’Allegri et l’un des leaders de la sélection au fil du temps. Celui qu’on surnomme Mr. No Good est combatif, physique et pèse dans la surface, il est également capable de conserver le ballons et créer des décalages. En sélection depuis 2007, Mandžukić à récolté les sélections (81) et semé les buts (30) dont 2 au dernier mondial face au Cameroun lors d’une victoire 4-0 des siens.. Match où le célèbre Alex Song s’était permis un joli petit coup de coude dans le dos de l’attaquant de manière bien volontaire. Mario est un des hommes de base de la sélection, la Croatie grognera cet été. Grrr.

Si vous êtes féru de Serie A la Croatie sera donc une des quelques nations à suivre attentivement durant ce mondial russe. Voici la compatibilité Serie A des Vatreni. Autant dire que le championnat italien a une place importante dans la constitution de ces 23.

Croatie
Composition effectuée en se basant sur les différentes compos de Zlatko Dalić depuis sa nomination à la tête de la Croatie le 7 octobre 2017

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s