Rudi Garcia: « J’ai suivi Balotelli de près, c’est un des meilleurs italiens et il n’a eu aucun problème de comportement »

Rudi Garcia, actuel entraîneur de l’Olympique de Marseille et ancien de la Roma, s’est livré aux micros de la Gazzetta dello Sport, il y parle Nazionale, formation, son Olympique de Marseille et Balotelli.

Rudi-Garcia.jpg

Nazionale et formation – J’espère que c’est la dernière fois que l’Italie est absente du Mondial. C’est difficile de faire une analyse sur les raisons de cette absence. Peut-être qu’il y a trop d’étrangers en Serie A, mais du talent il y en a même s’il pourrait y en avoir plus. Le fait est qu’ils jouent peu en club. En France, nos centres de formation fonctionnent bien dans le recrutement et c’est comme ça qu’on produit de grands talents, même si dans notre championnat c’est difficile de les conserver. En équipe nationale on peut compter sur Griezmann, Varane, Kanté etc.. qui ont le niveau pour gagner le Mondial ou au moins arriver dans le dernier carré, c’est peut-être la Coupe du Monde de Mbappé. Mancini est un bon entraîneur, il est prêt à travailler avec les jeunes talents que vous avez. Mais ce n’est pas facile de se passer des cadres du bloc Juve, à commencer par Buffon, Gigi au delà qu’il soit un gardien formidable, c’est un grand homme. Je ferais une exception pour lui, j’espère qu’il reviendra en Nazionale, après place aux jeunes, je crois en Pellegrini, je l’ai fait débuter en Serie A et, même à un autre poste, il peut récupérer l’héritage de De Rossi. Romagnoli est très bon, Chiesa a un gros potentiel et Florenzi est très polyvalent, il y a aussi Balotelli…

Balotelli et OM – Je l’ai suivi de près et c’est un des meilleurs joueurs italiens. En France il a été très bon et n’a eu aucun problème de comportement, il est apprécié de ses coéquipiers. Si Marseille veut s’améliorer, on doit recruter de bons joueurs. Je suis bien à Marseille et j’espère vite revenir en Ligue des Champions, c’est le club le plus supporté en France, on a pas réussi cette saison malgré la finale d’Europa League contre l’Atletico. Avec le PSG on pourrait dire qu’on joue la 2ème place mais c’est aussi un peu le cas en Serie A avec la Juve. Je penserai à l’Equipe de France quand je n’aurais plus envie d’entraîner tous les jours ce qui n’est pas le cas actuellement. Un retour en Italie ? Pourquoi pas.

 

Interview complète dans la Gazzetta dello Sport du 31/05/2018

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s