Notre 11 de la seconde partie de tableau

La saison de Serie A s’est terminée avant-hier avec la conclusion d’une course à l’Europe folle et irrespirable, scénario dramatique pour certains, fantastique pour d’autres, l’édition 2017-2018 du championnat italien qui a vu la Juventus être couronnée une septième fois d’affilée a tenue toutes ses promesses. C’est désormais l’heure du bilan, et pour cette occasion après vous avoir présenté son équipe de l’année, la rédaction vous soumet son 11, des joueurs évoluant hors du top 10, de la saison.

Equipe Saison 17-18 Hors TOP 10

Pour garder les cages de cette formation, qui d’autre que Mattia Perin ? L’international italien ne termine peut-être pas dans le top 10 de Serie A, mais ses performances depuis quelques années, et ce malgré les graves blessures, ont convaincues la Juventus d’en faire l’un des successeurs de Gianluigi Buffon si l’on en croit les dernières rumeurs. En défense, la paire Acerbi-Vicari est de mise, l’un est une valeur sûre du championnat depuis quelques saisons déjà tandis que l’autre effectue sa première saison en Serie A à l’âge de 23 ans sous les couleurs de la SPAL. Une défense constituée de deux géants, l’un culminant à 1,90 tandis que l’autre le devance de deux centimètres. Pour occuper le couloir droit, c’est Manuel Lazzari qui a eu les faveurs de la rédaction. Le jeune latéral effectue également sa première saison en A, donne également satisfaction et défend d’ailleurs les couleurs de la SPAL lui aussi. Nous misons donc sur l’entente entre ces deux défenseurs. De l’autre côté du terrain, l’international uruguayen Diego Laxalt, qui sera présent au mondial, a prouvé maintes et maintes fois qu’il savait occuper le couloir gauche. Plutôt piston au Genoa, note dispositif nous impose à faire reculer le Sean Paul du Genoa en pur latéral.

Le milieu de terrain est occupé par trois jeunes cracks. En sentinelle, bien qu’il ai évolué plus haut cette saison, Nicolò Barella a la charge de prendre le jeu à son compte. Jakub Jankto et Antonin Barak tous deux compatriotes et coéquipiers à Udine auront la charge de fournir les attaquants en ballon et s’insérer dans toutes les ouvertures de la défense adverse.

Les deux ailiers retenus sont quasiment incontestables cette saison. D’un côté Matteo Politano, international italien, principale force offensive de Sassuolo qui a du composer avec les méformes de Berardi, Babacar ou encore Matri cette saison, 10 buts et 4 passes décisives pour lui cette saison. L’autre c’est Simone Verdi, il aurait pu abandonner les siens en Janvier pour jouer le titre sous les couleurs du Napoli, mais l’Italien a préféré aider son club à se maintenir, et c’est chose faite : 10 buts et 10 passes décisives pour lui cette saison, la double-double. En pointe, celui chargé de scorer se nomme Cheick Diabaté. S’il n’était pas présent avant le mois de janvier, Diabaté a amené la magie et une grosse part de folklore dans ses valises. Il n’a certes pas réussi sa mission maintien, mais un but sur le premier ballon qu’il touche, un doublé contre la Juventus, et un total de 8 buts en 7 titularisations lui valent une place dans cette équipe. Roberto Inglese, Kevin Lasagna et Pavoletti peuvent s’en mordre les doigts.

Auraient pu y figurer Sandro, Inglese, Lasagna, Pavoletti, De Paul, Mandragora, Consigli.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s