Un nouveau Napoli pour l’exercice 2018-2019 ?

La 36 ème journée s’est achevée hier et le Scudetto semble avoir été définitivement perdu pour le Napoli suite à son nul face au Torino (2-2). En effet les partenopei comptent accusent désormais 6 points de retard sur la Juventus. Sur les deux journées restantes, un match nul suffirait à la Vecchia Signora pour remporter le titre. Face à cette terrible désillusion, additionnée à l’épopée européenne à mi-chemin entre l’échec et l’abandon, Aurelio De Laurentiis (président du Napoli) et Cristiano Giuntoli (le directeur sportif) réfléchissent déjà à la façon dont-il façonneront l’équipe de demain. Ensemble évoquons les dossiers qui auront une place centrale dans le mercato napolitain.

de laurentiis giuntoli.jpg

Le cas du gardien de but

Poste qui fait débat depuis de longs mois du côté du Napoli, tant les avis à propos de Pepe Reina sont partagés. Certains ne le trouvant pas au niveau, d’autre considérant qu’il est un leader important pour le groupe. Cependant, le cas du portier espagnol est déjà réglé. Le natif de Madrid prendra la route de Milan pour endosser le maillot rossonero la saison prochaine. Les partenopei ne percevront pas le moindre centime à la suite de cette transaction car Reina arrive à la fin de son contrat. Se pose alors la question du successeur. De Laurentiis et Giuntoli, bien conscients qu’il ne peuvent se fier à Luigi Sepe et Rafael dans l’optique d’être compétitifs ont donc déjà cochés quelques noms de portiers talentueux. La piste italienne tout d’abord en la personne de Mattia Perin dernier rempart du Genoa. Un joueur ayant connu de lourdes blessures mais ayant toujours trouvé la force de revenir au top. Qui plus est, Mattia Perin pourrait s’avérer être la solution la moins coûteuses parmi les priorités à ce poste. En effet, la Repubblica révélait en mars 2018 que le prix du natif de Latina pourrait ne pas excéder les 15 millions d’euros cet été.

Mais il existe deux pistes alternatives. L’une vient du Portugal, il s’agit de l’expérimenté Rui Patricio, gardien du Sporting Lisbonne mais surtout de la sélection portugaise. Si l’attente principale de De Laurentiis concernant le remplaçant de Reina était l’expérience, afin d’agir avec une certaine continuité, alors Rui Patricio serait la piste la plus juste. Mais, parce qu’il y a toujours un mais, le Napoli devrait débourser entre 18 et 20 millions d’euros pour s’offrir les services du portier de 30 ans. Une immense somme pour un gardien qui n’a jamais été considéré comme l’un des tous meilleurs à ce poste. C’est là qu’intervient l’alternative la plus « talentueuse », elle arrive d’Allemagne en la personne de Bernd Leno gardien de but de Leverkusen. L’international allemand serait cependant le joueur le plus coûteux avec un prix estimé aux alentours des 30 millions d’euros. Notons que d’autres choix existent comme Alex Meret (SPAL/Udine) ou Emiliano Viviano (Sampdoria).

Le jeu des clauses et des contrats qui arrivent à leur terme

mertens.jpg

Autre facteur important durant ce mercato c’est que plusieurs clauses napolitaines pourraient-êtres sautées par certains acquéreurs à l’affût de la bonne affaire. Dries Mertens par exemple, l’attaquant de poche âgé de 31 ans n’a jamais connu meilleure forme que depuis son repositionnement en 9. Un repositionnement bénéfique qui a provoqué une hausse de sa cote grâce à son très bon rendement. Le hic c’est que le Belge possède une clause de 28 millions d’euros dans son contrat, une somme abyssale à l’heure actuelle tant il est difficile de trouver un attaquant capable d’inscrire 20 buts en l’espace d’une saison à un prix raisonnable. Cependant si l’on en croit les mots d’Aurelio De Laurentiis, le Napoli possède déjà son successeur :

Raul Albiol également possède une clause plutôt basse qui pourrait faire la joie de certaines formations. En effet le double champion d’Europe et champion du Monde possède une clause de 6 millions d’euros dans son contrat. Encore une fois une somme famélique pour un joueur de ce niveau et de cette expérience.

Mais le Napoli également pourrait lever quelques clauses, notamment en cas de départ. Jorginho et Amadou Diawara plaisent par exemple en Angleterre (à Manchester United pour le premier et Tottenham pour le second) si les deux milieux décidaient de plier bagage le club italien pourrait trouver des solutions dans un autre club de la Botte. C’est en tout cas ce que croit savoir le Corriere dello Sport qui évoque un intérêt porté par le Napoli pour Dennis Praet et Lucas Torreira, milieux de la Sampdoria. Les deux joueurs possèdent également une clause de 26 et 25 millions.

YOUNES.jpgJosé Callejon présent au club depuis 5 ans voit lui son contrat prendre fin en juin 2020. L’avenir de l’ailier espagnol est encore flou. Une chose est sûre, le Napoli cherche à tout prix un ailier. Un transfert avorté en janvier (Simone Verdi) un autre qui devrait ne jamais voir le jour également (Amin Younes qui s’était engagé gratuitement en janvier et qui devait rejoindre le club cet été, libre, mais qui est revenu sur sa décision par la suite) sont des signaux clairs et réels concernant le désir de Giuntoli d’apporter une nouvelle arme offensive à la disposition de l’entraîneur. Les noms de Politano (Sassuolo) et Chiesa (Fiorentina) sont aussi évoqués de manière très ou trop récurrente.

Christian Maggio au club depuis 10 ans désormais arrive lui à la fin de contrat en juin prochain. Son cas ne semble pourtant pas être un des gros dossiers à gérer cet été au vu de son statut de doublure d’Elseid Hysaj.

Kalidou Koulibaly la poule aux œufs d’or ?

koulibaly.jpg

Le Napoli l’été dernier avait réussi à conserver son équipe dans son intégralité, preuve d’un groupe très investi, les joueurs avaient passé un « Pacte Scudetto » afin de tout mettre en œuvre pour rapporter le titre tant convoité à la maison. Qu’importe le résultat, les joueurs plus convoités allaient donc certainement quitter le club à la suite de cette saison. C’est notamment le cas de Kalidou Koulibaly, certainement le joueur le plus convoité de l’effectif. En effet le sénégalais plait en Angleterre où, selon le Corriere dello Sport, Chelsea avait émis une offre de 54 millions + Diego Costa au club napolitain. Une offre assez invraisemblable mais qui traduit d’un fort intérêt, des médias comme des clubs, pour le roc napolitain. Nul doute que le sénégalais rapportera une énorme somme qui pourrait être ré-investie sur des joueurs tels que Grimaldo l’arrière gauche du Benfica Lisbonne qui pourrait-être le gros coup de Giuntoli cet été si l’on en croit les médias italiens depuis quelques longues semaines. Une arrivée qui elle provoquerait le départ de celui que l’on annonce toujours partant Faouzi Ghoulam.

Bien sûr, toutes ces éventualités dépendront avant tout d’un facteur important, celui de l’entraîneur ? Qui dirigera les partenopei depuis le banc l’an prochain ? La permanence de Maurizio Sarri pourrait-être compromise suite aux dernières déclarations d’Aurelio De Laurentiis à son sujet lui reprochant un manque de turn-over et l’abandon des coupes européennes. Le coach italien bénéficie d’une clause de 8 millions d’euros et réfléchirait actuellement à son avenir. Les différents médias sportifs se sont empressés de sortir quelques noms tels que Unai Emery (Paris) et Paulo Foncesca (Shaktar) ou le successeur naturel de Sarri : Marco Giampaolo (Sampdoria). L’été risque d’être agité au pied du Vésuve, et le Napoli semble être à l’aube d’un grand bouleversement et le début d’un nouveau cycle. Une chose est sûre, ce cycle se fera avec Lorenzo Insigne, Marek Hamsik et probablement pas Zinedine Machach.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s