Trois équipes, deux places : la course à la Champion’s

Si l’Italie est tenue en haleine par le duel à distance entre la Juve et le Napoli pour le Scudetto, derrière eux, la Roma, la Lazio et l’Inter luttent pour une place qualificative en Ligue des Champions. Focus sur ce duel à trois.

Ils sont encore trois pour seulement deux places. Malgré la nouvelle formule de qualification, offrant d’office quatre places au top 4 de la Serie A, il y aura un malheureux au soir de la 38e journée. Derrière la Juve et le Napoli, déjà trop loin devant, la Roma, la Lazio et l’Inter se tirent la bourre pour ne pas finir à la cinquième place, synonyme d’Europa League.

Il reste quatre journées pour départager la Roma (3e, 67 points), la Lazio (4e, 67 points) et l’Inter Milan (5e, 66 points). Le Milan AC (7e, 54 points), longtemps candidat a abandonné ses chances en s’inclinant à domicile contre Benevento lors de la 34ème journée (0-1). Les Rossoneri sont même devancés par l’Atalanta Bergame (6e, 55 points), également distancés dans la course à la Ligue des Champions.

Calendrier : Difficile pour l’Inter

Serie A LDC

Actuellement hors du Top 4, l’Inter a semble-t-il le calendrier le plus difficile. Dès la prochaine journée, les Nerazzurri reçoivent la Juventus, en lutte pour le titre. En plus de cette confrontation difficile à négocier, l’Inter se déplace à l’Olimpico lors de la dernière journée pour y affronter la Lazio, un concurrent direct. L’objectif de Luciano Spalletti et ses hommes sera de faire le sans faute contre l’Udinese, en course pour son maintien et Sassuolo qui n’aura plus rien à jouer.

Avec un point d’avance sur l’Inter, la Lazio d’Inzaghi a son destin en main. Si le Torino n’a plus beaucoup d’espoirs d’accrocher l’Europe, la réception de l’Atalanta ne sera pas une mince affaire. La Déa est toujours en course pour la sixième place, synonyme de barrages pour l’Europa League. A Crotone, les Laziales devront venir à bout d’une équipe jouant sa survie dans l’élite. Tout pourrait se jouer lors de la dernière journée contre l’Inter.

Encore en lice en Ligue des Champions, la Roma a de son côté un calendrier plutôt clément en championnat. Comme l’Inter, la Louve sera l’arbitre du Scudetto en recevant la Juve à la J37, mais elle ne jouera ensuite que des mal classés. Attention tout de même à ces rencontres contre les équipes pas encore maintenues comme le Chievo et Cagliari.

Confrontations directes : Avantage Inter

Si l’Inter est légèrement en retard sur les clubs romains et semble avoir le calendrier le plus compliqué, il a réalisé un parcours important face à ses concurrents. Car oui, en Italie exit la différence de buts comme en Ligue 1 : l’honneur est au plus performant dans les confrontations directes avec le goal-average particulier. Encore une fois, le Lazio-Inter de la dernière journée peut s’avérer très important.

Lors de la deuxième journée de championnat, Spalletti est venu s’imposer à l’Olimpico face à son ancien club. Une victoire 3-1 grâce à un doublé d’Icardi et un but de Vecino et ce malgré l’ouverture du score de Dzeko. Au retour, la Roma a pris un point à Milan, El Shaarawy avait ouvert le score avant que Vecino, encore, n’égalise pour les Nerazzurri (1-1). Un nul suffisant pour donner l’avantage à l’Inter face à la Roma dans leurs confrontations directes. Contre la Lazio, le match nul 0-0 lors de la 19ème journée laisse la porte ouverte à un retournement de situation lors de la dernière journée. En cas d’égalité entre les deux clubs en terme de points, ce match pourrait tout changer.

Inter

La Roma serait donc derrière l’Inter Milan en cas d’égalité de points au terme de la dernière journée. En revanche les hommes de Di Francesco ont l’avantage sur le rival laziale. Au match aller, en novembre 2017, Nainggolan et Perotti avaient permis à la Roma de battre la Lazio, malgré la réduction du score d’Immobile (2-1). Lors du retour, les deux équipes se sont quittées dos à dos sur un score nul et vierge. La Roma mène donc face à la Lazio, c’est pourquoi à ce jour la Louve est devant au classement, malgré une différence de buts générale moins importante (+28 contre +40 pour la Lazio).

Roma

Il ne reste plus qu’à battre l’Inter pour la Lazio lors de la conclusion de l’exercice 2017-18. Sans quoi Ciro Immobile, meilleur buteur du championnat, et ses coéquipiers seraient les plus désavantagés en cas d’égalité comptable à l’heure du bilan final. Si Lazio et Inter arrivaient à la fin de la 38ème journée sur une égalité parfaite, en faisant un nouveau nul au dernier match, c’est la différence de buts générale qui les départagerait. A ce jour, la Lazio est à +40, l’Inter à +33. La meilleure attaque du championnat (83 buts), contre la deuxième meilleure défense (23 buts encaissés), la promesse d’un match compliqué.

Lazio

Bilan : Rien n’est joué

Bien heureux celui qui arrivera à pronostiquer l’issu de la saison italienne. Les projecteurs seront braqués sur la course au titre entre la Juve et Naples, mais la course à l’Europe (tout comme celle pour le maintien) promet aussi de beaux combats. L’Inter a le calendrier le plus difficile avec la réception de la Juve et le déplacement à la Lazio. Mais les derniers matchs face aux petites équipes se battant pour leur survie seront tout aussi piégeux pour la Roma et la Lazio. Cette dernière devra aussi se méfier de l’Atalanta candidat à l’Europa League. Du côté des Giallorossi, une sortie du Top 4 pourrait être compensée par une victoire en Ligue des Champions, qualificative pour l’édition suivante. Mais la route est encore bien longue…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s