Monchi « Après Neymar, le mercato est devenu fou »

Le directeur sportif de la Roma, Ramón Rodríguez Verdejo ou simplement Monchi s’est confié à El Periodico en vue du match opposant les giallorossi au géant européen : le FC Barcelone. Il évoque les difficultés que les siens rencontreront durant cette double confrontation ainsi que son avis sur le marché des transferts actuel.

monchi

Le FC Barcelone – En ce qui concerne les quarts de finale, il n’y a pas d’adversaire facile. Et pour être clair, c’est aussi vrai pour Barcelone. Nous ne pouvons pas fermer les yeux sur ce qui est évident, certaines équipes sont favorites : Barcelone, le Real Madrid, Manchester City et le Bayern Munich pour n’en nommer que quatre. Pourquoi je dis que Barcelone est favori ? Pour les mêmes raisons que tout le monde ! Pour le football qu’ils jouent, pour leur histoire, leurs victoires, la tradition, l’expérience, le désir qu’ils ont, et parce qu’ils ont été construits pour gagner la Ligue des Champions. Ce serait mieux si Barcelone était juste Messi ! Si seulement tous nos soucis venaient de lui ! Il n’y a aucun doute que Messi est le meilleur. Comme il l’a fait l’autre jour contre Séville, il peut changer une partie en 60 secondes. Pour moi, c’est juste une partie très importante du succès de Barcelone. Barcelone a toujours été un énorme club, qui joue un football fantastique avec des joueurs qui, avec ou sans Messi, forment un bloc impressionnant.

En plus de Messi – qui, je le souligne, c’est merveilleux – j’adore le nouvel équilibre que Barcelone montre sur le terrain. Ils se sont beaucoup améliorés dans la transition de la défense à l’attaque, et ils se sont adaptés à un nouveau système, un 4-4-2 traditionnel. Au niveau individuel, j’aime tout le monde, ou presque tout le monde. J’aime les deux défenseurs centraux, le rythme de Samuel Umtiti pour récupérer et la capacité de Gerard Pique sur le ballon. Ensuite vous avez la capacité de Ivan Rakitic, l’équilibre et la sagesse de Sergio Busquets, le rythme et les buts de Luis Suarez … vous n’avez pas besoin de moi pour parler de Messi, n’est-ce pas ?

La Roma peut-elle vaincre le Barça ? – Tous les athlètes pensent qu’ils peuvent surmonter n’importe quel défi, c’est pour cela qu’ils s’entraînent. Tout le monde sait qu’il n’y a pas d’équipe invincible, même à Barcelone, même s’ils n’ont perdu que trois des 48 matches qu’ils ont disputés cette saison. Quand je joue ce match dans mes rêves, je vois des espaces, des défauts, des opportunités pour les buts. Je vois tout cela conduit par l’espoir mais, bien sûr, quand je me réveille, je sais que ce ne sera pas facile. Je pense qu’au début ils seront prudents. Ils ne voudront pas que nous marquions un but ou deux parce que cela rendrait la tâche difficile pour eux. Bien sûr, je vois Barcelone dominer, avec les romanisti qui cherchent à faire pression sur les blaugrana et à avancer rapidement quand nous aurons le ballon.

Le football fou ? – Je dirais que le marché des transferts l’est devenu, pas tellement le football. Après Neymar, le mercato est devenu fou et cela n’a aucun sens. Je parle des 222 M€ que le Paris Saint-Germain a payé à Barcelone pour Neymar. Après cela, le marché des transferts est devenu fou et les clubs demandent des sommes folles pour les joueurs mineurs. Evidemment, cela nous affecte, mais cette folie affecte aussi les clubs super riches, quoique dans une moindre mesure, je pense que cela arrivera et il y aura un rééquilibrage et tout redeviendra normal. Ou, au moins, j’aime bien le penser. J’espère que je n’ai pas tort.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s