Emilio Butragueño (Real Madrid) « Nous avons une relation étroite avec ce tournoi et nous devons en profiter »

Emilio Butragueño, directeur des relations institutionnelles du Real Madrid d’est exprimé suite aux tirages des quarts de finale de la Ligue des Champions. Son Real Madrid, vainqueur par deux fois d’affilée du Graal européen se verra opposée à la Juventus, finaliste de la compétition l’an dernier.

butragueno.jpg

« La Juventus est un rival difficile à affronter, qui sort de deux matches contre Tottenham dans lesquels elle a montré du caractère et du courage, qualités qui l’ont conduit à se qualifier. Nous nous connaissons parfaitement et nous savons que nous devons être au plus haut niveau, mais nous faisons confiance à nos joueurs, qui ont prouvé à maintes reprises qu’ils étaient capables de faire de leur mieux. Ils ont toujours une mentalité gagnante, comme nous. Il peut sembler que jouer le retour à la maison nous aide, mais contre le PSG nous avons joué le retour à l’extérieur et nous avons réussi à passer quand beaucoup disaient que nous resterions sur le bord de la route. Mais nous sommes ici. Nous avons une relation étroite avec ce tournoi et nous devons en profiter. C’est un tournoi dans lequel vous payez toute erreur très cher et une compétition ouverte à tous. Nous verrons ce qu’il se passera. Le Real a montré contre le Paris Saint-Germain ce dont il est capable. Nous respectons la Juventus, c’est une équipe dangereuse: pour les éliminer, nous devrons être à notre meilleur niveau et faire deux matchs fantastiques »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s