Monchi : «A Rome tout le monde veut Séville, à Séville tout le monde veut Rome»

Ramón Rodríguez Verdejo, dit Monchi, actuel directeur sportif de l’AS Roma s’est exprimé aux micros de Roma Radio à la suite de la qualification des giallorossi pour les quarts de finales de Ligue des Champions face au Shaktar Donetsk. Extraits.

 

monchi.jpg

Crotone – Les motivations de la Ligue des Champions ne sont pas difficiles à trouver; revenir jouer en Serie A est plus compliqué. Après une victoire aussi importante, il sera nécessaire d’avoir le même niveau de concentration. Nous voulons tous une Roma forte dans tous les matches. Nous devons apprendre à mieux gérer le succès et la défaite. Dans le football il n’y a ni passé ni avenir, seulement présent. Le dimanche, nous devrons avoir la bonne attitude, dès les premières minutes. Nous devrons faire comprendre à tout le monde que la tête est à Crotone. Mais après l’adrénaline d’un match comme celui-ci, sachant que nous avons réalisé quelque chose d’énorme, retourner à l’action contre une équipe difficile comme Crotone, un déplacement difficile, est un test de notre évolution. Contre Crotone la chose importante est de montrer une bonne attitude. Ils pensent probablement que nous pensons toujours à la Ligue de Champions, au tirage etc. et qu’ils peuvent nous attaquer dès le début. Parfois nous devrions nous concentrer sur ce que nos adversaires pensent.

Son expérience romaine – Mon opinion après 11 mois ici ? C’est plus ou moins que nous devons encore apprendre à gérer à la fois le succès et la défaite. C’est le principal problème que nous avons ici à Rome. Chaque fois que nous commençons à gagner, nous sommes des champions, chaque fois que nous perdons, c’est un désastre. Je reviens à mon message d’il y a quatre ou cinq mois, nous devons trouver l’équilibre. Des erreurs ? J’en ai fait plusieurs mais j’ai la capacité de comprendre où j’en ai fait. Un exemple pourrait-être Hector Moreno. J’étais convaincu qu’il pourrait-être un joueur de la Roma, mais aujourd’hui j’ai arrêté, j’ai compris qu’il ne pouvait pas. J’ai pris ceci en compte et j’essaierai de ne pas refaire ce genre d’erreurs.

Ligue des Champions – Désormais en Ligue des Champions c’est difficile pour tout le monde. Tout le monde peut rencontrer tout le monde. Vous avez Barcelone et Madrid qui sont construits pour tout gagner mais aussi la Juve, le Bayern et City qui sont plus forts que tout. A Rome tout le monde veut Séville, à Séville tout le monde veut Rome. Si les sept autres équipes veulent tirer la Roma c’est ok pour nous, c’est mieux comme ça. Je pense que notre avantage en ce moment est que l’équipe est mentalement forte et calme à propos de qui nous pourrions affronter plus tard dans la compétition. Le but est d’avoir une bonne mentalité, et la notre est bonne actuellement.

Séville et Rome – Ils sont habitués à jouer à ces matchs. Pour moi ce serait un match un peu difficile à vivre … Aujourd’hui notre fierté est de voir Rome parmi les huit meilleures équipes d’Europe. En ce moment la mentalité est importante. Maintenant, tout dépend de nous, même en championnat. Avec la bonne attitude, nous pouvons gagner sur n’importe quel terrain. C’est une société moderne, structurée et forte. La croissance ici doit aussi être horizontale, pas seulement verticale. Il n’y a jamais un moment de tranquillité dans le football.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s