Matuidi le charognard juventino

Arrivé dans le Piémont à l’été 2017, Blaise Matuidi a quitté son cocon parisien pour relever le défi turinois avec le champion en titre la Juventus. Souvent moqué en France, le « Charo » a rapidement imposé son style en Italie.

Une course similaire à celle d’un pantin désarticulé, une conduite de balle parfois approximative, ou des expressions faciales parfois hilarantes, Blaise Matuidi a un style bien particulier. Des caractéristiques qui lui ont valu plusieurs moqueries en France, autant avec le PSG qu’en équipe de France. Adulé par certains, moqué par d’autres, l’international français a fait le pari l’été dernier de quitter le PSG pour rejoindre la Juventus.

« En cas de pépin, Matuidi Charo ! » 

Propulsé chez le mastodonte italien (vainqueur des six derniers championnat d’Italie), Matuidi n’a pas mis longtemps à s’imposer dans le milieu bianconero. Il est rapidement devenu l’un des joueurs les plus utilisés par Massimiliano Allegri. « Le 4-3-3 de cette saison peut difficilement exister sans Matuidi, estime Stanislas Touchot, journaliste à l’AFP en Italie. Il a apporté encore plus de flexibilité tactique à Allegri, dont la plus grande qualité est sans doute justement de savoir parfaitement utiliser les caractéristiques de son effectif. » Matuidi, machine increvable apporte un profil qui manquait dans une équipe composée de techniciens comme Pjanic.

Véritable gratteur de ballons, Matuidi a été surnommé , en 2015, « Charo » par le rappeur Niska. « Ma réussite dans mon métier n’a pas été facile j’ai dû travailler, un charognard c’est quelqu’un qui lâche rien et c’est un peu ce que je suis » expliquait l’international français dans une interview à Yard.  Le travail c’est ce qui a permis à l’ex-parisien de réaliser cette prolifique carrière. « Matuidi ce n’est pas un joueur qui ‘brille’, même s’il a réalisé d’excellentes saisons avec Paris. Et la Juve n’est pas non plus un club qui ‘brille’ estime Stanislas Touchot. Finalement, ils se ressemblent assez. Ils bossent, ils sont meilleurs que ce qu’on peut croire en regardant sans faire attention, ils s’en moquent un peu qu’on dise qu’ils ne sont pas les plus beaux, et à la fin, ils gagnent, beaucoup »

« Malgré mes pieds carrés… »

Le travailleur Matuidi a toujours subi les moqueries sur son style. Malgré une ascension considérable de l’ESTAC à Paris, jusqu’à la Juventus, le profil du natif de Toulouse n’a pas toujours été considéré. « C’est dommage qu’il soit parti de Paris » estimait pourtant Pedro Miguel Pauleta au micro de Canal +. L’ancien parisien est sans doute conscient du bien que faisait Matuidi au coeur de l’équipe parisienne. Avec ses trois poumons, Matuidi n’est pas seulement à la récupération, il gratte des ballons mais distribue le jeu, se projette vers l’avant et accompagne les attaques de son équipe. « Malgré mes pieds carrés, j’avais des qualités pour évoluer dans cette équipe de la Juve » plaisantait l’international aux 62 sélections en conférence de presse.

S’il n’a marqué que deux buts avec la Juve depuis son arrivée, il totalise 91% de passes réussies en Serie A (dont la majorité vers l’avant ou les côtés). Et si les statistiques pures ne sont pas toujours très représentatives, l’apport du Français sur le terrain est indiscutable. « Ce n’est pas un joueur très technique. Mais il faut vraiment regarder ailleurs, ou juste avoir envie de rigoler, pour ne pas voir que physiquement et tactiquement, il joue à très haut niveau » affirme Stanislas Touchot.

« En Italie, son style a vite été cerné et tout le monde a compris que ce n’était pas Pirlo ou Pjanic. Mais tout le monde ici sait aussi que tu ne gagnes pas avec trois Pirlo ou trois Pjanic au milieu de terrain » – Stanislas Touchot

Blaise Matuidi n’a pas la technique de Pirlo, il n’a pas non plus l’aura de Pogba ni l’élégance de Zidane sur le terrain. Mais comme ses compatriotes le Charo s’est imposé à Turin comme un élément important des Bianconeri. En Italie le profil atypique de Matuidi fait évidemment sourire, mais les supporters ont conscience de l’apport du Français à la Juve. Une importance que Matuidi devra mettre au service de l’équipe de France à la coupe du Monde en Russie. Car on ne voit pas comment Didier Deschamps pourrait se passer de lui.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s