Andriy Shevchenko « La Serie A redevient ce qu’elle était quand je suis arrivé en Italie »

Andriy Shevchenko ancien Ballon d’Or 2004 et vainqueur de la Ligue des Champions avec Milan, aujourd’hui sélectionneur de l’Ukraine, s’est exprimé à la Gazzetta dello Sport sur les prochaines confrontations des deux clubs ukrainiens en Europe, Lazio-Dynamo et Roma-Shakhtar et nous parle également de son ancien coéquipier Gennaro Gattuso.

Image associée

Comment voyez vous les deux matchs ? (Lazio-Dynamo et Roma-Shakhtar)

Je vais suivre ça comme sélectionneur, avec un œil sur mes internationaux. Le Shakhtar est une équipe déjà en place, un bon entraîneur et un groupe qui travaille ensemble depuis longtemps. C’est la seule équipe qui jusqu’à présent a battu Manchester City en Ligue des Champions, c’est dire.

En revanche le Dynamo Kiev est une équipe jeune..

Elle grandit et elle est très différente de ce qu’elle était de mon temps. Il y a des joueurs intéressants comme Shepelev et d’autres, mais elle manque un peu d’expérience. C’est une équipe dangereuse, elle a les qualités pour faire le voyage à la Lazio mais elle est encore en évolution alors que le Shakthar a tout ce qu’il faut pour avancer en Ligue des Champions et évidemment en tant que sélectionneur de mon pays j’espère qu’un club ukrainien va se qualifier pour le prochain tour.

Que pensez-vous du football italien ?

Il est en évolution et peu à peu redevient ce qu’il était quand je suis arrivé en Italie en 1999. Il n’y a pas que la Juventus et le Napoli, il y a la Roma, la Lazio mais aussi Milan et l’Inter. La compétitivité est revenue, ce qui manquait lors des dernières saison.

Gattuso a ramené au Milan des espérances européennes: comment vous le voyez sur le banc ?

Rino a changé le visage du Milan. Il lui a redonné une identité, un sens d’appartenance. Il veut des gens compétitifs, agressifs: il était comme ça en tant que joueur. Il ne laisse aucune place au hasard. Milan avait besoin de ça.

Votre ex-coéquipier a pris un gros risque après les échecs d’autres anciens joueurs.

Il n’a peur de rien, il a eu une opportunité et pour le moment ça lui réussit. Je lui souhaite de se qualifier en Europe, même si un éventuel Milan-Dynamo Kiev serait difficile à vivre pour moi.

L’interview complète de Sheva est disponible dans la Gazzetta dello Sport du 7 mars

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s