Hernan Crespo s’exprime sur le duel Patrick Cutrone / Mauro Icardi

Hernan Crespo, ex-international argentin et attaquant de l’Inter ainsi que du Milan AC s’est exprimé en marge du Derby della Madonnina aux micros de la Gazzetta dello Sport le 4 mars. Il exprime son point de vue au sujet des deux attaquants qui se feront face, son compatriote Mauro Icardi et Patrick Cutrone.

Vous attendiez-vous à l’explosion de Cutrone ? Je ne suis pas un mage, il a à peine commencé à jouer en Serie A. Cependant j’avais déjà entendu de bonnes choses sur lui, avec les jeunes du Milan il était très estimé. Et puis une fois appelé sur scène il a répondu présent. Ce qui me plait ? Sa façon d’attaquer l’espace. Il sait lire et anticiper une action. Et puis il se met au service du collectif, ce qui n’est pas rien. Gattuso en est satisfait. Défensivement ? Il protège la sphère, fait monter le bloc et il est toujours le premier au pressing. Il a le sens du sacrifice et ne pense pas qu’à lui. Caractéristique fondamentale pour un attaquant moderne. Il est rusé comme un vétéran. Mais cette qualité de dépend pas de l’âge, il faut l’avoir dans le sang. Cutrone est généreux dans son jeu et rusé pour surprendre l’adversaire. Je n’ai pas dit que c’était un phénomène, mais il a tout pour le devenir. Il est bon de la tête, il frappe sans problème du droit comme du gauche et avec force. Il est opportuniste. Les ingrédients ne manquent pas. C’est à lui de ne pas se perdre. Mais Gattuso sait comment le valoriser sans lui monter la tête.

cutrone icardi.png

Icardi mature ? Mature oui. Mais il a encore une marge de progression. Je le suis depuis le temps ou il jouait à la Sampdoria. Il a fait un pas en avant mais il n’a pas fini son parcours. C’est un grand, pour le bien de mon Argentine j’espère qu’il deviendra un très grand. Ce qu’il lui manque ? Cette année et un peu aussi l’année dernière, il a commencé à participer à la manœuvre de l’équipe, c’est un aspect fondamental. Avant il était clinique dans la surface mais c’est tout. Maintenant il communique avec ses coéquipiers, participe au jeu et après il finit. Dans la surface ? Sur les centres les défenseurs sont toujours pris de court. Il y va de la tête, plonge, du droit, du gauche. Il arrive avant les autres là ou le ballon est déposé. Et avec ses mouvements il monopolise au moins deux défenseurs. Bonucci et Romagnoli devront faire attention. Quel mouvement d’Icardi peut faire trembler le Milan ?Quand il attaque la profondeur dans le dos de la défense. Dans cette zone tu ne sais jamais avec qui défendre, avec un central ? Un latéral ? Le temps d’y penser il t’a déjà puni. C’est un leader ? Je dirais que oui, c’est un point de référence. Dans une équipe ce n’est bas le brassard qui fait le capitaine, c’est le jugement du groupe. Et il me semble qu’Icardi est vu comme un pilier dans le vestiaire.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s