Igli Tare « La Juventus dispose d’un pouvoir pour contrôler le marché italien »

Igli Tare directeur sportif de la Lazio s’est exprimé dans l’édition du jour de la Gazzetta dello Sport au sujet de Lotito, Milinkovic-Savic ainsi que Javier Pastore : extrait.

igli tare.jpg

Lotito – Lotito m’a expliqué pourquoi il m’a choisi: « Vous parlez six langues, vous connaissez le football étranger, vous êtes hors de l’environnement romain et de la malice du football italien ». Nous sommes similaires sur ce point : il comprend les gens à la volée. Et je le dis qu’au début nous avons eu quelques collisions sur une ligne de communication commune. Nous construisions, et lui avec une interview, il détruisait. Mais si on me demande comment je peux m’entendre avec quelqu’un comme lui, je ris. Lotito a une image déformée. Pour un directeur sportif et un entraîneur, c’est le président idéal. Il connaît la limite et ne la dépasse jamais.

Sergej Milinkovic-Savic – Milinkovic-Savic était à Vojvodina, je l’ai suivi grâce à un ami. Il était aussi grand que moi et avait l’habilité technique d’un crack mais je ne pouvais pas lui garantir le temps de jeu dont-il avait besoin. Je l’ai surveillé plusieurs moi à Genk puis je suis venu pour le prendre. La Fiorentina avait contacté son père, et c’est par respect pour lui que Sergej est allé à Firenze. Puis il m’a respecté moi et le rapport créé avec ses agents. Il fonctionne comme ça.

La Juventus – Contre la Juventus j’ai marqué et gagné une fois : 2-0 avec Brescia en 2002. Il y a eu 7 minutes d’arrêt pour une blessure. Je n’avais jamais vu ça. Carlo Mazzone a alors crié « qu’est-ce que c’est que ça ? » et le quatrième arbitre a répondu « j’ai honte mais j’écris les minutes qu’ils me disent ». Le pouvoir qu’a eu la Juventus ce jour là est comme le pouvoir dont-elle dispose aujourd’hui pour contrôler le mercato italien. Leur politique pour recruter des jeunes talents est agressive. Le contraste politique entre les présidents Lotito (Lazio) et Agnelli (Juventus) est évident, mais il n’y a pas de problème avec Paratici (directeur sportif de la Juventus). Il n’y avait pas de problèmes pour Keita, Milinkovic-Savic ou Stefan de Vrij qui n’ira pas à la Juventus même si son nom est apparu. Je les considère comme un exemple en terme de mentalité et de méthode de travail : le meilleur du football italien.

Pastore – Au cours de ma carrière, j’ai fait le faux pas classique de l’apprentissage, en passant à côté de Javier Pastore. Son agent Simonian m’a donné un DVD de lui, j’ai dit « c’est un top player », mais deux agents m’ont fait croire qu’il n’avait rien à voir avec le garçon. Depuis lors, je me méfie de certains agents.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s