Diabaté en mission maintien

Il nous aura fallu un seul tweet le concernant pour constater l’engouement autour de sa venue. Entre quelques dizaines de mentions destinée à Mohamed Henni et pléthore de commentaires de bordelais se rappelant au bon souvenir de l’attaquant malien, nous en avons conclu que Cheick Diabaté et Benevento représentaient le mariage parfait pour casser internet.

S’il arrive en illustre inconnu dans la Botte, Diabaté est déjà très célèbre pour les observateurs et fans du championnat de France. Grand, gentil, parfois un peu gauche, Cheick s’est attiré la sympathie de la quasi-totalité des supporters français par son sourire, sa joie de vivre mais également, et en grande partie, par les parodies et blagues en tout genre de Julien Cazarre à son égard. Cheick, à chaque interview nous laisse constater qu’il est quelqu’un aimant la vie. Une voix qui ne porte pas trop, un sourire jusque aux oreilles et beaucoup de rires voilà Cheick Diabaté en interview. Sur le terrain il est capable du meilleur comme du pire. Capable notamment d’éliminer Maxime Lopez d’une flopée de passements de jambes effectués très lentement, le Malien peut également rater une passe des plus simples à effectuer. Pourtant pas mal à l’aise balle aux pieds, le joueur n’est pas toujours avantagé par son gabarit. Pourtant, le natif de Bamako, possède des statistiques plutôt flatteuses avec 66 buts en 152 matchs sous les couleurs de Bordeaux ainsi que de 8 buts en 14 matchs sous les couleurs du FC Metz, permettant aux grenats d’assurer leur maintien. En effet le club de Moselle comptait 19 points à la mi-saison 2016-2017. Cependant avec l’arrivée du géant malien, la donne va changer, le club obtiendra 24 points de plus, lui permettant de finir à la 14 ème place. Cheick, lui, terminera meilleur buteur du club cette saison avec 8 buts, en ayant passé selon la moitié de la saison sous les couleurs messines.

Cependant la tâche s’avère plus compliquée cette année, Benevento, bon dernier, est la pire lanterne rouge des cinq grands championnats. Le club a obtenu seulement 7 points sur 60 possibles. Mais le club de Campanie reste sur deux victoires avec l’ascension soudaine de Massimo Coda, 29 ans, attaquant auteur de 3 buts ayant permis à Benevento d’obtenir 6 de ses 7 points actuels. Lui qui était sur le départ se voit aujourd’hui retenu et son contrat sera même renouvelé dans les prochains jours. De plus, dans l’optique de se maintenir, le club s’est déjà attaché les services du milieu international brésilien Sandro, en prêt, et acquis de manière définitive le jeune défenseur français Jean-Claude Billong. Mais revenons à notre Cheick Diabaté. Aujourd’hui encore anonyme en Italie, l’attaquant espère sûrement se faire une petite réputation dans l’un des 4 grands championnats et en ce qui nous concerne, nous espérons le voir marquer quelques beaux buts du talon, de la cuisse, du genou ou encore pourquoi pas du tibia. S’il sera sûrement encore un peu gentiment moqué comme en France, le buteur devra également prouver qu’il peut faire son trou dans un championnat majeur, même en évoluant chez un acteur mineur dudit championnat

Diabaté arrive donc dans un contexte difficile et devra à la fois sauver un club qui veut jouer toutes ses cartes pour se maintenir, mais également s’imposer face à un Massimo Coda euphorique qui jouit d’un nouveau statut de titulaire. Ce qui ne fait aucun doute, c’est que beaucoup garderont un œil sur la seconde partie de saison du petit poucet italien et du géant malien.

@HS

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s