Sassuolo 2017/18 en chiffres. Qu’est ce qui ne va pas ?

Les débuts de Giuseppe Iachini sur le banc de Sassuolo n’ont pas été des meilleurs. Appelé pour remplacer Christian Bucchi à la tête des neroverdi, l’ancien entraineur de Palerme et de la Sampdoria devait gérer un déplacement difficile à Florence. Sur le terrain qui l’a vu pendant plusieurs saisons sous le maillot violet de la Fiorentina en tant que protagoniste, Iachini a ccommencé en confiant que le travail fait par le précédent entraîneur n’avait pas porté ses fruits puisque Sassuolo est actuellement impliqué dans la course au maintien.

En effet, le 4-3-3 que Bucchi avait proposé dans ses derniers matchs est mis de côté, avec Iachini retour à une défense à 3, déjà utilisé par son prédécesseur en début de saison.

A la base, le système de jeu était un 3-4-3 mais en pratique cela se transformait en 5-4-1 avec les latéraux Marcello Gazzola et Federico Peluso qui descendaient à la même hauteur que les centraux, au milieu de terrain, Simone Missiroli et Francesco Magnanelli dans l’axe, Domenico Berardi sur le coté droit, Matteo Politano à gauche et Alessandro Matri seul en pointe.

Le plan de jeu était bien déterminé: laisser la possession à la Fiorentina (62% de possession à la fin du match) pour jouer le contre. Toutefois, dès le début du match les problèmes des neroverdi ont été mis en évidence. L’équipe de Iachini a joué bien trop bas (placement moyen: 47,23m) et a laissé trop d’espaces à la Fiorentina.

Sur les côtés, Berardi comme Politano -deux ailiers offensifs- se sont retrouver bloqué en phase défensive, en difficulté par le manque de possession de Sassuolo, surtout Berardi qui a terminé la partie avec 33% (1/3) de duels remportés en défense. Avec une équipe aussi basse, la distance entre Matri et le reste de l’équipe était excessive avec un Sassuolo qui avait déjà du mal a remonter le ballon pour approcher son attaquant de pointe. Il a donc été difficile pour  Sassuolo de construire des actions offensives notables: les neroverdi de Iachini n’ont tiré que 7 fois au but et seuls 2 ont été cadrés.

Screenshot_2
Seules 2 frappes cadrées pour Sassuolo en manque de maitrise
xG
Fiorentina 2 xG – Sassuolo 0.45 xG

Résultat final: 3-0 pour la Fiorentina qui n’aura donc pas fait mentir les chiffres du match, la différence de xG (Expected Goals) entre l’équipe de Pioli et celle de Iachini met en évidence la nette supériorité de la Viola

Le travail qui attend le nouvel entraineur neroverde n’est donc pas des moindres. Il a été appelé pour donner un nouvel élan à une équipe qui aura connu 8 grandes années à la guide de Eusebio Di Francesco (actuel coach AS Roma) mais qui n’a toujours pas totalement digéré le départ de ce dernier

En analysant les données fournies par InStat Scout, en prenant en compte les 15 matchs joués par Sassuolo cette saison -le match contre la Fiorentina avec Iachini et les autres sous Bucchi- on note que Sassuolo a de grandes difficultés à trouver le chemin des buts.

Si il est vrai que Sassuolo se produit une moyenne de tirs/matchs acceptables (12,3tirs/match, 10ème meilleurs moyenne du championnat) seulement 3,4 tirs/match sont cadrés (28%). En phase offensive les neroverdi montrent de nettes difficultés à trouver le chemins des filets, seulement 8 buts marqués (pire attaque de Serie A avec Benevento) dont 3 sur phases arrêtées (2 corners et 1 pénalty)

Les xG (Expected Goals) en revanche place Sassuolo à la 9ème place du championnat avec un indice de 19.60 qui nous prouve que faisons face à une équipe qui sous-performe malgré des talents offensifs comme Matri, Berardi, Politano et Falcinelli. Pour reduire cet écart entre buts attendus et buts marqués il sera nécessaire pour Iachini ne porter son attention sur certains aspects technico-tactiques qui jusqu’à présent ont contribués aux mauvais résultats et qui ont donc nécessité ce changement d’entraîneur.

En général, le Sassuolo a manqué en phase de possession avec seulement 78,1% de passes réussies, seuls Benevento et Chievo font pire.

L’équipe du patron Giorgio Squinzi a les armes pour faire mal en contre -3 de leur 8 buts inscrits sur contre- mais qui pour le moment à tendance à récupérer le ballon trop bas (récupération moyenne à 74,4m de cage adverse), même si légèrement au dessus de la moyenne en Serie A (75,5m)

 

riconquista.jpg
Nombre de ballons récupérés/récupérés dans le camp adverse en Serie A et distance moyenne de la porte adverse au moment de la récupération

Avec autant de terrain à parcourir et un si faible % de passes réussies, Sassuolo ne se trouve pas dans les conditions idéales pour que ses contres soit fructueux.

Meme en phase défensive Sassuolo a des carences, 27 buts encaissés: seul Benevento fait pire avec 36 buts encaissés. L’équipe neroverde a eu des problèmes tant pour défendre sa surface -16 buts pris dans les 16 derniers mètres- que sur phases arrêtées -6 buts encaissés sur corner- Sassuolo est la pire défense sur coup de pieds arrétés.

 

@MicheleTossani , traduit de l’italien par @EnzoCalcio

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s