Eusebio Di Francesco, challenge romain.

eusebiodifrancesco-cropped_jjn7akiedinp1ik0qs55zoq8c

Arrivé à la Roma à l’été 2017, Eusebio Di Francesco a succédé à Luciano Spalletti comme
entraîneur de la Louve. A l’aube du Derby della Capitale, le Mister Di Francesco a les
arguments pour devenir le futur de la Louve.
Il y a certains clubs où avoir des épaules solides est obligatoire pour devenir entraineur. La Roma fait partie de ceux-là. Succéder à Luciano Spalletti, recordman du nombre de points obtenus la saison dernière (87 points) est une tâche encore plus ardue. Malgré des débuts délicats, Eusebio Di Francesco commence à prouver que Monchi a eu raison de lui faire confiance. Le principal révélateur : les gros matchs
Les tifosi de la Roma le savent, la Louve s’est souvent écroulée dans les matchs importants ces dernières années. Rudi Garcia a subi des claques en Ligue des Champions (1-7 vs Bayern Munich, 1-6 vs Barcelone…), Luciano Spalletti a tout perdu la saison passée en se faisant sortir de la Coupe d’Italie par la Lazio, puis de l’Europa League par l’Olympique Lyonnais et en perdant de nouveau le derby en championnat. Eusebio Di Francesco semblait parti sur les mêmes bases en s’inclinant contre l’Inter (1- 3), puis contre Naples (0-1) en championnat. Pourtant, dans le groupe C de la Ligue des Champions -aussi appelé groupe de la mort- le Mister porte son équipe à la première place grâce notamment aux six buts passés au champion d’Angleterre, Chelsea, sur la double confrontation (3-3, 3-0). Deux performances XXL qui prouvent une chose : Le coach Di Francesco peut faire de grandes choses avec ce groupe. « C’est le meilleur groupe que j’ai jamais coaché »

862875026.0.jpg
Edin Dzeko. Volée sur toile. 18 Octobre 2017.

Amputé de Mohamed Salah, veritable atout offensif, le groupe romain a mis un peu de
temps à retrouver les automatismes de l’an passé. Si Grégoire Defrel et Patrik Schick sont
arrivés pour remplacer l’Egyptien, c’est finalement le Pharaon italien, Stephan El
Shaarawy, qui a repris de belle manière le poste, en alternance avec Diego Perotti. A
moins que ce soit le Turc, Cengiz Under ou le polyvalent Alessandro Florenzi qui ne
prennent ce couloir droit. Car oui, c’est une des principales différences entre Di Francesco et Spalletti: le premier fait largement tourner son effectif sans altérer les performances de l’équipe, quand avec le second certains joueurs terminaient les matchs sur les rotules.
Le groupe romain est étoffé (malgré la pléthore de blessés, chose qui ne changera jamais
à Rome), ce qui permettra à Di Francesco de jouer à fond sur tous les tableaux. « C’est le
meilleur groupe que j’ai jamais coaché, a-t- il affirmé, mais pour le titre il faut encore
travailler dur ».
Des cadres, des jeunes, une liberté Champion d’Italie en 2001 avec la Roma en tant que joueur, Di Francesco, 48 ans, est encore un jeune entraineur. Pour l’aider, le technicien italien peut s’appuyer sur les cadres de son équipe. Daniele De Rossi en premier (plus de 400 matchs de Serie A avec la Roma), ou Radja Nainggolan, véritable romain par adoption. « Di Francesco donne de l’importance à chacun d’entre nous. Ca nous rend plus fort » a déclaré le Ninja au site officiel de la Roma. Edin Dzeko, Diego Perotti ou Aleksandar Kolarov ont aussi pour vocation d’encadrer le futur de la Louve : Lorenzo Pellegrini (21 ans), Cengiz Ünder (20 ans) ou Rick Karsdorp (22 ans)… Un mix parfait entre expérience et jeunes talents pour créer un groupe redoutable. Autre avantage pour Di Francesco, il n’aura pas eu à gérer l’épineux cas Francesco Totti, à l’origine du divorce entre Spalletti et les supporters giallorossi.

A Rome il n’y a qu’un Francesco, c’est Totti. Mais avec le temps, Eusebio a tous les
arguments pour inscrire le Di dans le coeur des tifosi.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s