L’Italie peut-elle conquérir l’Europe ?

Ce soir, commence la plus prestigieuse compétition inter-club au monde, la fameuse Ligue des Champions; entrent donc en piste la Juventus, le Napoli et la Roma s’étant qualifiés pour la « coupe aux grandes oreilles » la saison passée. Alors que tous les clubs d’Europe passent en revue leurs forces et leurs faiblesses en vue de ces matchs de très haut niveau, à nous de nous pencher sur le cas de nos trois italiens, en piste !

7415AEF8-4402-48F5-AED5-994E7ADC5DB8

La Juventus, la force tranquille

Du côté de Turin, on se fait peu de soucis, le club est de nouveau un habitué des hautes sphères du football comme en témoigne ses deux finales en 2015 et 2017; les piémontais abordent donc la compétition avec sérénité et sérieux et on peut s’attendre à de grandes choses de leur part. Tombés dans le groupe du FC Barcelone, du Sporting Lisbonne et des grecs de l’Olympiakos, on peut dire sans trop  de présomption que la Juventus devrait normalement se qualifier. Reste à savoir si elle finira première devant les compagnons de Lionel Messi – ce qui augmente ses chances d’obtenir un tirage au sort favorable en huitième de finale – ou si elle reproduira la séquence de 2016 où ayant terminée à la seconde place, elle s’était vu flanquée du Bayern face auquel elle échoua à aller au stade suivant de la compétition, le destin des hommes de Massimiliano Allegri est entre leurs mains, et malgré une grande vulnérabilité de certains éléments face aux blessures fragilisant dès lors l’effectif, les bianconeri n’auront pas à rougir face à un FC Barcelone affaibli par la perte de Neymar et un mercato chaotique.

Le Napoli face au défi du jeu et de la gagne  

Les napolitains eux, abordent la compétition avec le couteau entre les dents, remontés à bloc, ils veulent prouver à l’Europe qu’ils ne sont pas qu’une simple belle équipe de football pratiquant un jeu des plus séduisants, mais aussi un adversaire coriace capable de gagner des grands matchs. Le tirage a été favorable avec eux, se disputant la qualification avec Manchester City, Feyernoord et le Chakhtar Donetsk, les partenopei devraient normalement se qualifier pour le tour suivant, reste à savoir si comme la Juventus, ils seront capable de faire preuve de suffisamment de caractère pour prendre la première place aux hommes de Guardiola afin d’éviter un tirage trop compliqué lors des huitièmes de finale. Plus qu’une question sportive, il en va comme dit plus haut de la crédibilité des hommes de Maurizio Sarri au très haut niveau et de leur capacité à aller loin dans la compétition, chose qu’il n’ont que peu démontré jusqu’ici. Face à un Manchester City connu pour ses errements défensifs et son déséquilibre tactique, les napolitains peuvent frapper un grand coup en se hissant aux dessus de Pep Guardiola et de sa pléthore de stars.

L’AS Roma, dans la cage aux lions

Chez les romains, la tension est palpable, ayant échoués dans le groupe de Chelsea, de l’Atlético Madrid, la qualification pour les huitièmes de finale sera des plus compliquées à obtenir, et voir même de l’ordre de l’impossible. Cependant, rien n’est totalement joué en football, et les joueurs de la capitale peuvent très bien prendre leur destin entre leurs mains, néanmoins, la mission primordiale sera de prendre les six points contre l’adversaire le plus faible du groupe : le FC Qarabag, ce qui permettrait aux hommes d’Eusebio Di Francesco d’être reversés en Europa League en cas d’échec face aux mastodontes que sont Chelsea et l’Atlético. Bien que l’on puisse logiquement penser que la Roma sera éliminé et échouera à la troisième place, il est tout à fait dans l’ordre du possible de voir les giallorossi s’imposer face à Chelsea, les londoniens ayant soldé un mercato décevant et étant menés par un Antonio Conte connu pour ses nombreux déboires dans la compétition reine, les anciens partenaires du fraîchement retraité Francesco Totti seront en effet face à un adversaire imposant une grande intensité et une puissance physique pouvant dérouter, mais cependant en manque d’imagination offensive.

Les trois clubs italiens engagés dans la compétition sont donc chacun confronté à de grands défis à relever, mais ayant chacun des forces à faire valoir, ils peuvent très bien – notamment pour les napolitains et les romains – réaliser de grands coups comme cette compétition en a énormément connu, à vos destins messieurs, vous êtes maintenant face à ces derniers.

@OsxSts

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s